Huffpost Algeria mg

Les forces irakiennes entrent dans Fallouja, craintes pour les civils pris au piège

Publication: Mis à jour:
FALLUJA
Shi'ite fighters fire artillery during clashes with Islamic State militants near Falluja, Iraq, May 29, 2016. REUTERS/Alaa Al-Marjani | Alaa Al-Marjani / Reuters
Imprimer

Les forces d'élite irakiennes sont entrées lundi matin dans la ville de Fallouja pour chasser le groupe jihadiste Etat islamique (EI) de ce bastion jihadiste situé à seulement 50 km à l'ouest de Bagdad, ont annoncé des commandants de l'opération.

"Nous avons donné tôt ce matin l' assaut à Falloujah", a déclaré à l'AFP Sabah al-Nomane, un porte-parole des forces d'élite du contre-terrorisme. Les forces irakiennes sont entrées dans ce bastion de l'EI par trois directions.

L'assaut a été donné alors que des dizaines de milliers de civils restaient pris au piège dans cette ville de l'ouest de l'Irak. Les forces irakiennes avaient annoncé samedi qu'elles allaient entrer à Fallouja dans les "prochaines heures pour la libérer de Daech".

Fallouja est la première ville à être tombée aux mains de l'EI avant même l'offensive jihadiste fulgurante de juin 2014. Sa reprise représente, avec celle de Mossoul (nord) et de Raqa, en Syrie, le grand objectif de la coalition internationale.

L'offensive pour la reprise de Fallouja a été lancée dans la nuit de dimanche à lundi par des dizaines de milliers de combattants des forces irakiennes et des forces paramilitaires des Hached al-Chaabi --constituées principalement de milices chiites--, avec le soutien de la coalition.

L'ONU a jugé dramatiques les conditions des quelque 50.000 civils coincés à Fallouja, qui manquent de nourriture, d'eau potable et de médicaments.

"Nous recevons des centaines de déplacés irakiens des banlieues de Fallouja qui sont totalement épuisés, effrayés et affamés", a indiqué dans un communiqué Nasr Muflahi, le directeur pour l'Irak du Conseil norvégien pour les réfugiés.

"Des milliers de personnes demeurent coincées dans le centre de Fallouja, coupées de toute aide et de toute forme de protection", a-t-il ajouté.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.