Huffpost Maroc mg

Comment convaincre les MRE d'investir davantage au Maroc

Publication: Mis à jour:
MRE
Imprimer

INVESTISSEMENT - "Au départ, quand les Marocains ont immigré, ils avaient toujours l’intention de revenir au Maroc, ce qui explique leurs investissements dans l’immobilier", déclare le Ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger Anis Birou, dans une interview accordée au quotidien économique marocain Les Éco.

"Les choses ont évolué avec la deuxième et la troisième générations qui investissent dans l’immobilier pour passer des vacances. Beaucoup sont intéressés par l’investissement dans d’autres secteurs", poursuit-il. Pour accompagner cette mutation, plusieurs mesures ont été prises par les différentes parties concernées.

Au niveau du ministère, "une cellule a été mise en place" pour accompagner les MRE désireux d'investir au Maroc, ajoute-t-il. Seulement "elle n’est pas suffisante à elle seule. C’est une cellule d’orientation, d’accompagnement et d’information. D’autres mesures sont mises en place. Un site est dédié aux MRE pour qu’ils prennent connaissance des procédures, des chantiers ouverts et des opportunités".

L’AMDI et les CRI sont très sensibilisés en la matière

Pour leur part, "l’AMDI et les CRI sont très sensibilisés en la matière. Sur le plan du financement, un fond apporte un soutien direct sans remboursement pour tout MRE désireux d’investir au Maroc en lui octroyant 10% du coût du projet", indique le ministre, ajoutant qu'à travers "une circulaire du chef de gouvernement éditée le 15 juillet 2015, toutes les institutions et les établissements ouvrent un guichet unique pour les MRE afin de leur permettre de faciliter les procédures. "

Un projet est, par ailleurs, "mené avec l’AFD pour l’accompagnement des MRE souhaitant créer une entreprise. Jusque-là, quelque 75 projets sont retenus et l’objectif est d’arriver à une centaine. Les investissements portent sur les domaines prioritaires", précise-t-il.

"Je souhaite que les investissements des MRE se développement davantage"

Si "la dynamique est enclenchée et les résultats sont prometteurs", selon Anis Birou, ce dernier souhaite, toutefois, "que les investissements des MRE se développent davantage. Plusieurs actions sont entreprises."

"Le Maroc est un pays attractif au niveau des investissements", note le ministre, précisant que "ceux qui veulent investir vont opter pour le Maroc car ils remarquent que le pays se caractérise par sa stabilité politique, une dynamique économique et la clarté de ses choix et de ses priorités".