Huffpost Algeria mg

Bac 2016: Brouilleurs et détecteurs de smartphones dans les centres d'examen d'Alger

Publication: Mis à jour:
BAC
DR
Imprimer

Le directeur de l'Education d'Alger centre, Noureddine Khaldi a fait état dimanche du recours à des équipements de brouillage et de détection d'utilisation de smartphones pour l'envoi de sujets ou la réception de réponses via Internet, affirmant que les épreuves ont débuté dans des "conditions normales" au niveau de la Capitale.

Dans une déclaration à l'APS à l'issu du coup d'envoi de la session 2016 du Baccalauréat à partir du lycée de mathématiques Mohand Mokhbi (Kouba), M. Khaldi a affirmé que les épreuves se déroulent dans des "conditions normales", rappelant les mesures rigoureuses prises pour contrer toute tentative de fraude à travers la mise en place d'équipements de brouillage et de détection d'utilisation de smartphones pour l'envoi de sujets ou la réception de réponses au niveau des centres d'examen.

Il a ajouté qu'une cellule de coordination et de suivi est opérationnelle au niveau de la Direction de l'Education pour centraliser le signalement des éventuelles tentatives de fraude dans tous les centres d'examen d'Alger Centre.

Pour cette session 2016, Alger-centre compte 21.845 candidats au baccalauréat dont 13.282 scolarisés et 8563 libres encadrés par 5211 enseignants et surveillants à travers 56 centres d'examen.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.