Huffpost Maroc mg

La disparition des sacs en plastique menace plus de 100.000 familles, selon Driss Lachgar

Publication: Mis à jour:
SAC PLASTIQUE
DR
Imprimer

ENVIRONNEMENT - Le 1er juillet 2016 devrait sonner la fin de l'utilisation des sacs en plastique au Maroc. En effet, le Conseil de gouvernement a adopté, en mars dernier, le projet de décret relatif à la mise en application de certaines dispositions de la loi n 77-15 interdisant la fabrication, l'importation, l'exportation, la commercialisation et l'utilisation des sacs en plastique, déjà adoptée en novembre dernier par les deux chambres du parlement.

Une application "violente" A deux mois de l'entrée en application de la nouvelle loi, se pose la question de l'alternative aux emplois menacés. Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachgar a indiqué que le parti n'est pas contre le projet de loi interdisant les sacs en plastique, mais s'oppose à son application "violente" par le gouvernement, rapporte le quotidien de l'USFP Al Ittihad Al Ichtiraki. Intervenant lors d'une journée d'étude organisée par des représentants du secteur de la plasturgie affiliés à l'USFP, il a réclamé une période de transition qui prenne en compte l'aspect social lors de l'application de la loi 77-15 relatif au secteur. Selon Driss Lachgar l'application
de cette loi menace plus de 100.000 familles qui gagnent leur vie grâce à la plasturgie.

Un secteur qui pèse 28 milliards de dirhams

Selon le ministère de l’Environnement, les Marocains utilisent annuellement plus de 2,7 milliards de sacs en plastique, ce qui fait du Maroc le deuxième plus gros consommateur au monde de sacs en plastique.

L'industrie de la plasturgie génère quelques 28 milliards de dirhams, et génère près de 14.000 emplois directs et 70.000 indirects, selon les chiffres de la Fédération marocaine de plasturgie.

Selon les chiffres du quotidien l'Economiste, la production de sacs en plastique brasse un chiffre d’affaires de 2,4 milliards de DH au niveau du secteur formel. Un chiffre qui peut être multiplié par 8 si l’on intègre l’informel.

LIRE AUSSI: