Huffpost Maroc mg

Plus de 100 morts dans deux naufrages en Méditerranée, la majorité seraient marocains

Publication: Mis à jour:
MIGRANT SEA
In this March 29, 2016 picture German Navy sailors ad Finish Special Forces surround a boat with migrants near the German combat supply ship 'Frankfurt am Main' during EUNAVFOR MED Operation Sophia in the Mediterranean Sea off the coast of Libya . (AP Photo/Matthias Schrader) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

DRAME - C'est une véritable tragédie qui a eu lieu le mercredi 25 et jeudi 26 mai. Deux naufrages, survenus au large de la Libye, ont fait plus d'une centaine de morts.

"Selon les déclarations des survivants, le bateau qui a chaviré mercredi contenait environ 650 personnes à son départ de Libye, dont la 'majorité sont des Marocains', une nationalité jusqu'alors peu très peu représentée parmi les candidats à l'immigration en Europe par la voie libyenne", écrit l'OBS, l'Organisation internationale pour les Migrations.

Des images saisissantes, diffusées le 25 mai par la Marine italienne, montrent en direct la séquence du chavirage de ce bateau au large des côtes libyennes à l'arrivée d'un bateau de sauvetage italien. Le chavirage est provoqué comme souvent par le déplacement massif des passagers d'un bord sur l'autre à l'arrivée des secours qui, heureusement, ont pu intervenir et sauver 562 migrants.

Le deuxième naufrage, survenu jeudi 26 mai, a fait entre 20 et 30 morts, selon les chiffres provisoires, selon les déclarations données par le capitaine Antonello de Renzis Sonnino, porte-parole de la force navale européenne anti-passeurs, à l'AFP.

40.000 migrants arrivés en Italie

Selon les derniers chiffres du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), combinés à ceux des secours italiens, quelque 40.000 personnes sont arrivées sur les côtes italiennes depuis le début de l'année.

Sur la même période, 1.370 migrants et réfugiés ont perdu la vie en tentant de rejoindre l'Europe via la Méditerranée, soit 24% de moins qu'à la même période l'an dernier (1.792), d'après l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

LIRE AUSSI: