Huffpost Maroc mg

Islamophobie en Europe: Comment le Maroc protège ses citoyens

Publication: Mis à jour:
ANAS BIROU
Islamophobie en Europe: Comment le Maroc protège ses citoyens | MAP
Imprimer

ISLAMOPHOBIE - Dans un long entretien à nos confrères du quotidien Le Matin, le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birou, est revenu sur plusieurs sujets, dont la réaction des services consulaires marocains aux actes islamophobes à l'encontre des Marocains, l'intégration des Marocains en Europe ou encore la promotion de la culture marocaine auprès des sociétés d’accueil.

D'emblée, le ministre a déclaré que le gouvernement "réagit systématiquement et avec fermeté à tout incident islamophobe mettant en danger l’intégrité physique ou morale (des MRE). Dès qu’un acte est signalé, nos services consulaires et diplomatiques saisissent aussitôt les autorités du pays d’accueil et viennent en aide aux victimes d’actes pareils. Cette aide peut aller, selon les cas, du simple soutien de réconfort jusqu’à l’accompagnement juridique, si la situation l’exige".

"Il ne faut pas perdre de vue que ces actes restent très isolés et souvent, quand ils se produisent, ils visent les communautés musulmanes de façon générale", a-t-il néanmoins nuancé.

De l'importance de promouvoir la culture

Interrogé sur la manière de réussir l'intégration dans les pays d’accueil sans renoncer à ses origines, Anis Birou a confié au Matin qu'"une étude que nous avons menée récemment a montré l’importance de l’implication des parents d’élèves dans la réussite de leurs enfants. Nous avons mobilisé plusieurs acteurs associatifs, qui œuvrent dans le domaine du soutien scolaire, les incitant à monter des projets que nous soutiendrons financièrement, pour aider des enfants à aller jusqu’au bout de leur scolarité dans les meilleures conditions possibles".

Anis Birou est enfin revenu sur l'importance de la promotion de la culture pour une meilleure intégration: "Nous avons également lancé une nouvelle politique de l’offre culturelle, qui tient compte des besoins et des attentes de nos concitoyens expatriés, mais qui ambitionne également de promouvoir la culture marocaine auprès des sociétés d’accueil. L’un des axes de cette nouvelle politique est celui des centres culturels marocains à l’étranger, Dar Al Maghrib, institutions dédiées à la diffusion de l’image de modernité, de tolérance et d’ouverture sur l’autre qui sont les fondamentaux de notre système de valeurs".

LIRE AUSSI: