Huffpost Tunisie mg

Le service militaire obligatoire pour les femmes? La Tunisie veut lancer le débat

Publication: Mis à jour:
HORCHANI
Tunisian Defence minister Farhat Horchani, attends a presentation of the so-called obstacle system, aimed at preventing Islamists militants from entering the Tunisian territory, Saturday Feb.6, 2016 in near Ben Guerdane, eastern Tunisia, close to the border with Libya . (AP Photo/Benjamin Wiacek) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

ARMEE - Le ministre tunisien de la Défense Farhat Horchani a jugé jeudi qu'"il était temps" de débattre de l'élargissement du service militaire aux femmes, en raison des "nouveaux défis" auxquels la Tunisie est confrontée comme les attentats jihadistes et les difficultés économiques.

"La Constitution tunisienne (...) dit que le service national est un devoir pour tout citoyen (...). Ce devoir s'applique à tous les citoyens, filles ou garçons et par conséquent, il est temps d'approfondir cette question, de l'étudier", a-t-il déclaré à la radio privée Mosaïque FM.

La loi régissant le service national en Tunisie n'exclut pas les femmes mais, dans la pratique, le service militaire obligatoire d'un an est réservé aux hommes. Les femmes peuvent toutefois s'engager professionnellement dans l'armée.

"Il y a de nouveaux défis (en Tunisie), le terrorisme, les moyens limités" du pays, a ajouté M. Horchani, un professeur en droit public devenu ministre de la Défense.

La Tunisie fait face depuis sa révolution en 2011 à une progression de la mouvance jihadiste et plusieurs dizaines de policiers, de militaires et de touristes étrangers ont été tués dans des attentats. L'économie du pays a aussi été durement affectée par l'instabilité qui a suivi le soulèvement et le chômage reste très élevé, surtout chez les jeunes diplômés.

Ouvrir le service militaire aux femmes ne sera "pas facile", a toutefois dit le ministre. Il faut qu'il y ait une "infrastructure adaptée (...). Nous allons réfléchir avant de décider", a-t-il souligné, assurant que le débat serait lancé avec la société civile "pour trouver des solutions consensuelles qui soient raisonnables et adaptées à la réalité tunisienne".

Le ministre de la Défense a par ailleurs indiqué réfléchir "à de nouvelles façons de faire le service militaire". "Nous avons remarqué que (...) les jeunes ne veulent pas faire leur service.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Des images de Ben Guerdane après l'attaque
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction