Huffpost Maroc mg

Les projets de lois relatives à la réforme des retraites (enfin!) présentés à la Chambre des conseillers

Publication: Mis à jour:
CHAMBRE DES CONSEILLERS
DR
Imprimer

PARLEMENT - Ce jeudi 26 mai, le ministre chargée du Budget Driss Azami Idrissi et le ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration Mohamed Moubdie ont enfin pu présenter les projets de lois devant la commission des Finances à la Chambre des conseillers, après des mois de blocage, durant lesquels les séances prévues pour la présentation et l'étude des projets de lois ont été à maintes reprises reportées.

Selon le site officiel du Parti de la justice et du développement (PJD), la séance a été houleuse, et a été marquée par "les tentatives de membres du groupe de la Confédération démocratique du travail (CDT) d'entraver le travail de la commission".

La séance n'aura, néanmoins, pas duré longtemps, car elle a dû être levée immédiatement après la présentation des projets de lois par les deux ministres, en raison des protestations des membres du groupe parlementaire de la CDT.

Des lois conflictuelles

Les projets de lois sur la réforme des retraites prévoient de relever l'âge de départ à la retraite à 63 ans, augmenter les cotisations et réduire le montant des pension. Ces textes sont au coeur d'un bras de fer entre le gouvernement et les syndicats. Si le gouvernement veut que les projets de lois soient adoptés par le parlement durant cette législature, les syndicats, eux, réclament que les projets de lois soient retirés du parlement, et discutés dans le cadre du dialogue social.

Après le report de la séance dédiée à l'examen des projets de lois, vendredi 13 mai, le bureau de la Chambre des conseillers s'est réuni afin de trouver une solution à la crise. À l'issue de la réunion, il a été décidé de reprogrammer les projets de lois à l'étude, et d'accorder à la commission des Finances à la deuxième chambre un délai allant jusqu'au 24 juin pour finaliser l'examen des projets de lois avant leur vote en plénière.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
L'avis des politiques
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction