Huffpost Tunisie mg

Les intentions d'investissements industriels repartent de plus belle

Publication: Mis à jour:
TUNISIA INVESTMENT
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

INVESTISSEMENTS - Après le repli des investissements en Tunisie post-révolution dont les investissements directs étrangers (IDE), les intentions d’investissements industriels repartent de plus belle cette année en enregistrant, au terme du premier trimestre 2016, une hausse de 18,5% des investissements déclarés dans le secteur secondaire pour un portefeuille d’investissement de 1.183,8 MDT.

Les indicateurs clignotent, donc, au vert avec une hausse de 48,8% des investissements étrangers et une progression des intentions d’investissements dans les zones de développement régional de 39,2%.

Au total, 1374 projets ont été déclarés au cours de la même période de référence et devront générer la création de 19.846 postes d’emplois.

Le secteur du textile-habillement perd le fil

La part du lion des intentions d’investissements revient au secteur des industries mécaniques et électriques avec une hausse de 150,4% contre une dégringolade pour le secteur du textile-habillement (-61,3%) et le secteur du cuir et de la chaussure (-66,7%).

En effet, le secteur du textile habillement, autrefois baptisé le secteur des 50% perd de plus en plus le fil, tant en terme de production, qu’en terme d’exportation.

La concurrence acharnée, l’inondation du marché par les produits "made in China" et "made in Turkey", le fourmillement des enseignes étrangères à prix discount outre la fragilité du secteur par les grèves à répétition, la morosité du marché et la baisse des commandes en provenance de l’UE, en sont autant de causes.

De fait, plusieurs entreprises du secteur ont fermé boutique.

Le secteur aéronautique a le vent en poupe

Parallèlement à la baisse de régime du secteur du textile-habillement et du cuir et chaussures, les intentions d’investissements enregistrent une dynamique dans le secteur aéronautique.

A juste titre, le bulletin de conjoncture de l’Agence de Promotion de l’Investissement et de l’Innovation (APII) souligne la déclaration de l’extension d’une unité totalement exportatrice de fabrication de pièces mécaniques pour le secteur aéronautique pour un coût d’investissement de 67,6 MD avec un capital mixte et l’extension d’une unité totalement exportatrice de fabrication de pièces de structure aéronautique pour un montant de 35,6 MD, soit un total d’investissements dans le secteur aéronautique de 103,2 MDT.

12 projets déclarés durant le mois d’avril 2016

Mis à part le rebond du secteur des industries mécaniques et électriques, la répartition des investissements déclarés par secteur fait montre d’une hausse des investissements déclarés dans le secteur agroalimentaire et dans les industries chimiques.

Selon la même source, 12 projets ont été déclarés au cours du mois d’avril.

Parmi les projets de créations, on notera la création d’une conserverie de tomates, la création d’une unité de fabrication de pâtes alimentaires, la création d’une unité de fabrication de lait en poudre pour enfants et la création d’une unité de fabrication de béton prêt à l’emploi.

Baisse des intentions d’investissements à Tataouine, Sidi Bouzid, Kasserine et Gabès

Au niveau régional, une hausse de 4% du nombre de projets déclarés a été enregistré et ce malgré la régression des emplois de 0,9%.

Une répartition inégale des intentions d’investissement entre les régions est observée.

En Volume, les investissements les plus importants sont concentrés dans les régions de Zaghouan, Sfax et Ben Arous.

D’autres régions comme Tataouine(-83,5%), Sidi Bouzid (-67,2%), Kasserine (-65%) et Gabès (-51,5%) sont de moins en moins loties.

Force est de constater que les investissements dans les zones défavorisées tardent à décoller. L’embrasement du climat social et l’absence d’une infrastructure de base pénalisent ces régions emblématiques de la révolution tunisienne.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.