Huffpost Maroc mg

Plus besoin de colle, ce matériau magique se répare tout seul

Publication: Mis à jour:
Imprimer

SCIENCE - Depuis quelques années, nous entendons parler presque tous les mois d'écrans et de smartphones flexibles ou encore de vêtements connectés. Mais qui dit flexible dit également plus susceptible d'être cassé. Justement, des chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont réussi à créer un matériau électronique flexible qui s'auto-répare, comme l'a repéré Le Journal du Geek.

Ce matériau peut se recoller très facilement, même s'il est coupé en deux (voir la vidéo ci-dessus). Une fois recollé, la languette retrouve une grande résistance et, surtout, toutes ses propriétés. Car, précise l'université, jusqu'alors, les matériaux électroniques qui se guérissent tout seul ne retrouvent qu'une fonctionnalité.

"Mais restaurer l'ensemble des fonctions est critique pour créer de l'électronique portative efficace", explique l'université. En effet, si celui-ci continue de conduire l'électricité, mais pas la chaleur, il y a un risque de surchauffe.

Ainsi, "la force mécanique, sa résistance aux surtensions, sa conductivité électrique et thermique, son isolation", toutes ces caractéristiques sont de nouveau opérationnelles en 30 minutes. Pour que la magie opère, il faut en général une forte chaleur (80°C), mais certaines formes particulières de ce matériau peuvent s'auto-réparer à température ambiante. La découverte a été publiée dans la revue Advanced Functional Materials, le 20 mai.

repare objets connectes

Un fin enrobage

Pour arriver à leurs fins, les chercheurs ont entouré un polymère de plastique avec une nanocouche, minuscule, de nitrure de bore. L'intérêt? Cet enrobage est isolant et résistant.

Surtout, quand il est cassé, les deux morceaux peuvent se recoller s'ils sont à proximité, grâce à une attraction électrostatique. Une fois guéri, le matériau reste d'ailleurs imperméable à la moisissure, ce qui permettrait "de l'utiliser sous la douche ou sur la plage", précise l'université.

"C'est la première fois que l'on créé un matériau auto-réparateur qui peut restaurer plusieurs propriétés après plusieurs cassures, nous pensons que cela peut être utile dans de nombreux domaines", affirme Qing Wang, auteur de l'étude. Il faudra évidemment attendre des travaux plus approfondis pour voir si ce matériau peut effectivement s'intégrer dans les gadgets de nos vies quotidiennes.

LIRE AUSSI: Objets déco, accessoires, vêtements... Les meilleurs concept-stores du Maroc