Huffpost Algeria mg

Syrie: plus de 100 morts dans les attentats à Jableh Et Tartous

Publication: Mis à jour:
ATTENTAT  JABLEH
Attentat le 23 juin 2016 à Jableh sur la côte syrienne | AFP
Imprimer

Plus de 100 personnes ont été tuées lundi par l'explosion de sept voitures piégées dans deux localités côtières de l'ouest de la Syrie bastions du régime.

Au moins 48 personnes ont été tuées à Tartous et 53 à Jableh, vraisemblablement en quasi-totalité des civils, et un grand nombre d'autres ont été blessées par l'explosion simultanée de sept voitures piégées, dont cinq conduites par des kamikazes, selon l'OSDH et l'Agence officielle syrienne (SANA).

Il s'agit des attentats les plus meurtriers dans ces deux localités depuis le début de la guerre il y a cinq ans, a affirmé le directeur de l'Observatoire.

Le groupe terroriste Etat islamique (EI) a revendiqué ces attentats, selon l'agence Amaq liée à l'organisation terroriste.

"Des attaques menées par des combattants de l'Etat islamique ont frappé des rassemblement d'alaouites (communauté religieuse à laquelle appartient le président Bachar al-Assad) dans les villes de Tartous et de Jablé sur la côte syrienne", a indiqué l'agence.

Il s'agit des attentats les plus meurtriers dans ces deux localités depuis le début de la guerre il y a cinq ans, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Ils ont fait, selon cette ONG, plus de 100 morts, en quasi-totalité des civils, dans sept explosions simultanées de kamikazes et de voitures piégées en début de matinée.

L'EI n'a pas de présence connue sur la côte syrienne, souligne l'Agence de presse française, contrairement à son rival le Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, qui combat le régime dans la province de Lattaquié. Mais l'organisation compte énormément sur ses cellules dormantes pour attaquer ses ennemis.

Les deux villes, à majorité alaouite, communauté minoritaire à laquelle appartient Bachar al-Assad, avaient été relativement épargnées par le conflit qui a fait au moins 270.000 morts dans le pays.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.