Huffpost Maroc mg

Mawazine: Ce qui vous attend ce lundi

Publication: Mis à jour:
MAWAZINE
Pixlr
Imprimer

FESTIVAL - La 15e édition du Festival de Mawazine a démarré vendredi 20 mai, avec entre autres, les prestations remarquées de Chris Brown, Kadim Al Sahir, Diana Haddad, Iggy Azalea, Marcus Miller, Wyclef Jean ou encore Melhem Barakat. Le festival se poursuit, ce lundi 23 mai, avec le retour attendu du rappeur français Maître Gims à la scène internationale de l'OLM Souissi. Mais pas que.

Le Festival Mawazine vous emmène dans plusieurs ambiances différentes. Le show commencera dès 17H00 sur la scène de Chellah aux rythmes de la musique soufie et populaire des Musiciens du Caire: Sayed Eman, le chanteur virtuose, Salama Metwally, le violoniste et joueur de rababa, Samir Aouad au oud et Ragab Sakid aux percussions.

A 19h30 se produira, sur la scène du Théâtre Mohammed V, la chanteuse belge Natacha Atlas, connue pour son titre "Mon amie la rose" sorti en 1999. Mêlant sonorités orientales et occidentales, l'artiste d'origine anglo-égyptienne a sorti fin 2015 un nouvel album, "Myriam Road", composé par Ibrahim Maalouf.

De l'autre côté de la ville, le public de l'OLM Souissi bougera dès 20H45 aux rythmes du rappeur français Maître Gims, ancien membre du groupe Sexion d'Assaut et connu pour ses véritables hits "Bella", "Sapés comme jamais" ou encore "Tu vas me manquer".

Du raï à la pop, il n'y qu'une scène. Le chanteur pop marocain Aminux (connu pour son morceau "Machi b7alhoum" sorti en 2015 qui a atteint 11 millions de vues sur Youtube), le chanteur de raï marocain Sami Ray (qui possède déjà huit albums à son actif) et le chanteur de raï algérien Kader Japonais (qui s'est fait connaître en 2012 avec son album "Ndir El Courage") se succéderont sur la scène de Salé dès 20H45.

Une heure plus tard, le public de la scène africaine du Bouregreg assistera, en avant-première, à une création inédite orchestrée par le pianiste cubain Omar Sosa. L'artiste sera entouré de musiciens réunis pour rendre hommage au musicien gnaoua Mahmoud Guinea, décédé en août dernier.

Parallèlement, le chanteur irakien Hatem Al Iraqui, que l'on surnomme le "roi des mawals" et qui est devenu, depuis ses débuts en 1991, l'un des ambassadeurs de la musique irakienne dans le monde arabe, investira la scène de Nahda dès 21H45.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Myriam Fares au festival Mawazine
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction