Huffpost Algeria mg

Rebrab dénonce son exclusion du Forum algéro-britannique

Publication: Mis à jour:
REBRABBOUCHOUAREB
Archives
Imprimer

Issad Rebrab, patron de Cevital, un des sponsors connus du forum d'Affaires algéro-britanniques, n'a finalement pas assisté à la rencontre.

Invité par l'ambassade de la Royaume-Uni à Alger la veille, l'homme d'affaires algérien est averti par ses hôtes britanniques. Il était indésirable à cette rencontre importante en dépit du contrat qu'il devait signer avec une entreprise britannique, Clarke Energy, en l’occurrence.

Au cours du point de presse animé à l'Hôtel Aurassi en marge de cette signature, Issad Rebrab a donné de plus amples informations à la presse nationale, qui y était présente en dépit des tentatives de perturbations par quelques responsables de l'établissement qui abritait l’événement.

Rebrab a, naturellement, dénoncé l’interdiction de sa participation au forum d’investissement algéro-britannique et a désigné le ministre de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb, comme auteur de cet impair.

"L’ambassadeur du Royaume-Uni m’a invité hier soir à une réception où étaient présents leurs ministres du budget, le directeur général de DMA et le représentant du Premier ministre britannique", a indiqué le patron de Cevital.

"Il m’a appris qu’il a été touché par le secrétaire général du ministère de l’Industrie l'informant qu’il était hors de question que Cevital participe à ce forum et que le forum soit sponsorisé par Cevital et que le logo figure", précise Rebrab qui avait, auparavant, eu vent que le forum pourrait être annulé s'il persistait à vouloir y assister.

Se disant "extrêmement surpris" par cette attitude, Issad Rebrab souligne qu'un "ministre de l’Industrie qui bloque l’Industrie de son pays", ne peut que "surprendre".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.