Huffpost Algeria mg

Zighoud Youcef sous tension, la résidence du chef de Daïra incendiée (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La ville Zighoud Youcef de Constantine est sous tension. Les mouvements de protestation entamés la semaine dernière contre le projet d’implantation d’une décharge publique dans la localité se sont mués ces derniers jours en de violents affrontements entre les habitants et les forces de l'ordre. La résidence du chef de la Daïra a été incendiée par des protestataires.

10 personnes suspectées ont été arrêtés, rapporte ce samedi le quotidien arabophone El Khabar.

Des affrontements ont éclaté jeudi dans les ruelles de la ville de Zighoud Youcef, entre de jeunes habitants et les forces de l'ordre. Le même jour, la résidence du chef de la Daïra, devant lequel des dizaines d'habitants observaient un sit-in, a été incendiée, selon la même source.

Les forces de sécurité de la wilaya de Constantine ont ainsi été maintes fois amenées à intervenir depuis le début des protestations de la part des habitants, qui se sont mobilisés contre la décision du wali d'implanter une décharge publique dans leur localité.

Les éléments de la police ont utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser les manifestations, procédant, selon la même source, à l'arrestation, puis à la libération, de 17 protestataires lors du premier jour et 3 autres durant le deuxième jour.

Jeudi soir, après l'ouverture d'une enquête pour déterminer les circonstances de ces émeutes et cet incendie, 10 autres personnes ont été arrêtées et présentées à la justice.

A en croire le même quotidien, des biens publics et privés, outre la résidence du chef de la Daïra, ont été détériorés. Des associations civiques ont ainsi appelé les forces de l'ordre à user, face à l'obstination des manifestants, de la force pour calmer la situation.

Marche de solidarité

Ce vendredi, des milliers de personnes, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, dont la fille du martyr Zighoud Youcef ont marché dans les principales rues de la ville après la prière du Vendredi, en solidarité au mouvement de protestation.

D'autre habitants ont observé un sit-in devant la Place des Martyrs et le siège de la Daïra, d'où fusaient des youyous et des chants patriotiques (Vidéo ci-dessous).

Une occasion pour protester contre leur situation sociale également. Ils ont ainsi déploré à travers les micros de chaînes de télévision privées le taux de chômage dans la ville et le manque de logements.

Les mêmes manifestants ont appelés à l'éviction du chef de la Daïra qui, selon certains citoyens, aurait traité les habitants de cette APC de "goumias".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.