Huffpost Tunisie mg

Tunisie: 12 mille dossiers de corruption ont été déposés à l'Instance nationale de lutte contre la corruption

Publication: Mis à jour:
Imprimer

CORRUPTION: Jusqu’à ce jour, l’Instance nationale de lutte contre la corruption a reçu douze mille dossiers dont la moitié a été dores et déjà examinée, a affirmé le secrétaire général de l’Instance Hamed Abid.

Il assistait vendredi à l’ouverture de la 3ème consultation interrégionale organisée vendredi à Sfax sur le projet de loi relatif à l’instance de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption.

Le rendement de l’Instance sera renforcé après l’adoption de ce projet de loi qui la transformera en une instance constitutionnelle chargée de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption, a-t-il fait observer.

Et d’ajouter que les activités de l’Instance seront confortées par de nouvelles prérogatives en vertu de la nouvelle loi, en concrétisation de l’article 130 de la Constitution, ce qui l’habilitera désormais à traiter les demandes de déclaration sur l’honneur.

A ce propos, le secrétaire général de l’Instance a signalé que plus de 10 demandes de déclaration sur l’honneur ont été classées sans être examinées parce que la loi actuelle ne permet pas à la Cour d’appel de le faire.

Des représentants d’administrations régionales et des composantes de la société civile de Sousse Monastir, Mahdia Sidi Bouzid, Gabès et Tataouine ont assisté à cette rencontre.

Selon Hamed Abid, la création de cette instance contribuera à mettre en place un dispositif de lutte contre la corruption et renforcera les principes de transparence et de redevabilité dans les secteurs public et privé.

LIRE AUSSI:

Tunisie: Chawki Tabib est appelé à s'abstenir de lancer des accusions de corruption sans les vérifier


Une majorité de Tunisiens estiment que la corruption a augmenté les 12 derniers mois selon Transparency International

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.