Huffpost Maroc mg

Deux étudiants arrêtés à Meknès après avoir agressé et rasé les cheveux d'une mineure

Publication: Mis à jour:
POLICE MAROC
Deux étudiants arrêtés à Meknès après avoir rasé les cheveux d'une mineure |
Imprimer

DRAME - Les services de la police judiciaire de la préfecture de police de Meknès ont arrêté, jeudi 18 mai, deux étudiants inscrits à la Faculté des sciences de Meknès, pour leur implication présumée dans l'agression, avec coups et blessures, d'une fille mineure, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les mis en cause ont été appréhendés dans la zone Marjane 2, près de la cité universitaire de Meknès, sur la base des investigations menées par les services de sécurité. Ces derniers ont révélé leur participation directe à l'agression physique d'une fille qui travaillait dans la cafétéria de l'université, après avoir lié ses mains, couvert ses yeux d'un châle en coton et rasé de force ses cheveux, explique un communiqué de la DGSN.

Les services de sécurité ont également saisi deux armes blanches de gros calibre chez les deux prévenus, indique la même source, ajoutant que l'un des mis en cause a reçu les premiers soins à l'hôpital après avoir été atteint de malaise lors de sa tentative de fuite pendant l'intervention sécuritaire.

Les deux prévenus ont été placés en garde à vue et mis à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du Parquet général compétent. Les investigations sont en cours pour arrêter les autres personnes impliquées dans cette affaire, ajoute le communiqué.

Selon plusieurs médias arabophones, les agresseurs de la jeune fille seraient des étudiants d'Annahj Addimocrati Al-Qaïdi, une faction estudiantine d'extrême-gauche, non affiliée à un parti politique. Ses agresseurs l'auraient soupçonnée d'espionner leurs activités en faveur des étudiants Amazigh, avec lesquels les nahjistes sont en rivalité.

LIRE AUSSI: Violences dans les stades: Des joueurs du Raja et du Wydad dans les écoles pour sensibiliser les élèves