Huffpost Algeria mg

Des élus belges nominent le Palestinien Marwan Barghouti pour le prix Nobel de la paix

Publication: Mis à jour:
MARWAN BARGHOUTI
Baz Ratner / Reuters
Imprimer

Des parlementaires et élus belges ont présenté et appuyé la candidature du militant palestinien Marwan Barghouti au prix Nobel de la Paix, dans une lettre co-signée et adressée au Comité Nobel norvégien, rapportaient ce mercredi plusieurs médias belges.

Marwan Barghouti, derrière les barreaux de la colonisation israélienne depuis plus de 20 ans, "est un défenseur de la paix fondée sur le droit international". Dans cette lettre, dont les signataires sont issus de différents partis et courants politiques belges, ces élus ont rappelé que "de nombreuses voix se sont élevées pour appeler à la libération de Marwan Barghouti, dont le Parlement européen".

Les mêmes signataires ont rappelé dans leur lettre la déclaration de Robben Island pour la liberté de Marwan Barghouthi et de tous les prisonniers palestiniens, , qui a été signée par 8 prix Nobel de la paix, dont le Président Carter.

Wenaëlle Grovonius (PS), Dirk Vandermaelen (SPA) , Vincent Van Quickenborne (VLD), Piet de Bruyn (NVA), Nadia El Yousfi (PS), Jean-Marc Delizée (PS) et Benoît Hellings (Ecolo) n'ont pas non plus manqué de souligner la place unique qu'occupe Marwan parmi les Palestiniens et sur la scène internationale.

Ils ont évoqué dans leur lettre "le prisonnier politique palestinien le plus important et reconnu, un symbole de la quête du peuple palestinien pour la liberté, une figure d’unité et un défenseur de la paix fondée sur le droit international".

Le "Mandela palestinien"

"La paix exige la libération de Marwan Barghouti et celle de tous les prisonniers politiques, comme celle de l’ensemble du peuple palestinien, qui vit sous occupation depuis des décennies", ont-ils affirmé dans leur lettre.

"En accordant le prix Nobel de la Paix à une personne qui symbolise la lutte du peuple palestinien pour la liberté, mais aussi leur aspiration à vivre en paix, un leader qui a la capacité d’unir les Palestiniens autour d’un projet politique qui s’appuie sur le droit international et le retour aux frontières de 1967, menacées par la colonisation galopante et l’absence d’horizon politique, le Comité du Prix Nobel de la Paix contribuerait à faire revivre l’indispensable espoir de sortir de l’impasse politique actuelle".

Il s'agit de troisième demande de libération du "Mandela palestinien", après celle de l’ancien prix Nobel de la Paix, Adolfo Perez Esquivel, artiste et symbole de la lutte contre les dictatures latino-américaines, et celle du Parlement arabe.

Cette démarche parlementaire fait suite à une campagne internationale pour que le leader palestinien soit nommé au Prix Nobel de la Paix, ne manquant pas de mettre en lumière la situation des 7000 prisonniers palestiniens par l'occupation, dont 400 enfants et 600 détenus sans inculpation ni jugement.

LIRE AUSSI: Les Palestiniens commémorent le 68e anniversaire de la Nakba

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.