Huffpost Algeria mg

Lancement en septembre prochain d'un master à distance à l'Université d'Oran

Publication: Mis à jour:
ORAN
DR
Imprimer

Un système master à distance en filière des lettres et arts sera lancée en septembre prochain à l'université d’Oran 1 Ahmed Benbella. Cet établissement figure par parmi cinq universités retenues pour ce projet proposé par le ministère de tutelle, rapportait ce mardi l'APS.

Le vice-recteur de l’université d’Oran 1 chargé de la pédagogie, Talbi Belkheir, a indiqué que le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a fait cette proposition dans le cadre du développement de l’université algérienne. Un secteur qui compte de grands effectifs d’étudiants mais qui nécessite encore des infrastructures d'accueil, fait-il remarquer.

La réflexion sur cette proposition a été motivée par l’existence d’un taux considérable d’étudiants inscrits cette année aux universités sans pouvoir rejoindre leurs bancs soit à cause du travail, de la distance ou d’autres préoccupations et qui se présentent seulement pour passer les examens où ils échouent souvent, a-t-il ajouté.

Il a souligné que le système à distance proposé est semblable à celui de l’université de formation continue (UFC).

Cinq universités du pays ont été choisies pour cet objectif que sont celles d'Alger 1 et 3, de Blida 2, de Constantine 1 et d'Oran 1 avec un nombre de filières limitées comme première expérience. En cas de réussite, ce système sera généralisé au niveau national, a-t-il assuré.

Le nombre des étudiants en master à distance passera de 300 à 500 étudiants après avoir été fixé entre 30 ou 40 étudiants, a ajouté M. Talbi, faisant savoir que les universités retenus pour cela sont chargées de préparer des programmes.

Les encadreurs de ce palier seront les mêmes enseignants ayant contribué à l'élaboration de publications à diffuser aux concernés par cette filière à distance et à l'enregistrement de conférences et contribuent à la préparation d'une plateforme technologique sur le Net qui fait l'objet de réflexion. Un cahier de charges sera élaboré pour ce système, a-t-il indiqué.

Les universités concernées ont été invitées à une réunion au ministère la semaine dernière et chaque université a été chargée d'élaborer son rapport et à faire part de sa disposition à réaliser cet objectif. Une autre rencontre est prévue la semaine prochaine au siège du ministère pour débattre des détails liés à cette question.

Les inscriptions se feront en septembre prochain si les conditions s'y prêtent.

L'accord final est entre les mains du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui doit s'assurer des conditions, des moyens matériels et des techniques disponibles au niveau des cinq universités précitées, a-t-on souligné.

Le colloque national a été marqué par la présentation de plusieurs communications abordant, entre autres, le théâtre et sa relation avec la sociologie, la philosophie et la psychologie.

Dr Slimane Achrati, un des doyens du département des arts de la faculté des arts et des lettres de l’université d’Oran a été honoré à cette occasion en reconnaissance de ses services durant plus de 30 années dans la formation de centaines d’étudiants.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.