Huffpost Maroc mg

Éducation: Le décrochage scolaire en hausse au Maroc

Publication: Mis à jour:
EDUCATION
Une élève dans une école au Maroc | UNESCO
Imprimer

ÉDUCATION- La situation de l’éducation au Maroc laisse à désirer. C’est en tous cas ce qui ressort d’un nouveau rapport élaboré par le ministère de l’Éducation nationale, diffusé cette semaine auprès de certains membres du gouvernement. Il concerne la réalisation du programme gouvernemental en termes d’éducation, au cours de la période 2013-2016.

Selon ce document relayé par Akhbar Al Yaoum, malgré les efforts déployés par le gouvernement Benkirane, plusieurs indicateurs relatifs à la situation de l’enseignement dans le pays sont encore négatifs. L’abandon scolaire est celui qui inquiète le plus le gouvernement, en particulier dans les classes de l'enseignement secondaire.

Entre les années scolaires 2011-2012 et 2014-2015, le taux de décrochage scolaire dans le secondaire est, en effet, passé de 10,4% à 12,2%. Pour ce qui est des classes du primaire et du secondaire, une légère amélioration a été observée. Ce taux est passé de 3,2% à 2,9% chez les plus petits et de 11% à 8,9% chez les élèves du secondaire.

Aussi, le nombre d’élèves ayant fini leur parcours scolaire a enregistré un recul important. Ce chiffre est passé de 37,5% à 30% entre 2011-2012 et 2014-2015, tous cycles confondus.

Plus d’abandon scolaire chez les filles

Selon le même rapport, le taux de décrochage scolaire est plus important du côté des filles, malgré une légère amélioration de leur scolarisation en général. Le taux d’abandon scolaire était, en effet, de 12,2% chez les élèves filles de l’enseignement secondaire en 2014-2015. Au niveau du primaire, ce chiffre est passé de 3,2% à 2,9% entre 2011-2012 et 2014-2015.

Lueur d'espoir: le rapport ministériel a relevé une légère amélioration du taux de scolarisation des enfants.

La situation catastrophique de l’éducation au Maroc n’est pas une nouveauté. Selon le dernier rapport de l’UNESCO en la matière, publié début 2014, le Maroc fait partie des 21 pays les moins avancés en termes de scolarisation. Il est classé 143e parmi 164 pays au total.

Un an plus tard, un rapport sur l’enseignement au Maroc publié sur le site des Nations unies alertait le Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU, sur les dangers de la privatisation à grande échelle du secteur éducatif marocain.

LIRE AUSSI: