Huffpost Algeria mg

La justice française acquitte Cheb Khaled du plagiat de la chanson Didi

Publication: Mis à jour:
CHEB KHALED
Algerian Rai singer Cheb Khaled performs during the 49th International Festival of Carthage at the Roman Theatre of Carthage, in Tunis July 20, 2013. REUTERS/Anis Mili (TUNISIA - Tags: ENTERTAINMENT) | Anis Mili / Reuters
Imprimer

Le roi du raï Cheb Khaled a été acquitté dans le procès qui l’opposait à Cheb Rabah qui l’accusait d’avoir plagié la chanson "Didi", a-t-on appris auprès de l'Office national des droits d'auteur et des droits voisins (ONDA).

Le tribunal français a déclaré l'action introduite par Cheb Rabah contre le roi du raï "infondée" sur la base d'un rapport présenté par la commission de classification relevant de l'ONDA de la région ouest qui a prouvé à la faveur des enquêtes menées dans ce sens que Cheb Khaled est le véritable auteur-compositeur de la chanson.

Cheb Rabah avait saisi la justice française pour revendiquer la paternité de cette chanson.

La justice française avait prononcé en avril dernier un jugement en faveur de Cheb Rabah, obligeant son adversaire de restituer tous les droits d'auteur perçus pour la composition musicale de l'œuvre Didi. Le roi du rai a été également condamné à payer une somme de 200.000 euros en réparation de son préjudice morale.

LIRE AUSSI: Cheb Khaled condamné pour plagiat pour son succès planétaire "Didi"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.