Huffpost Maroc mg

L'ONCF a multiplié ses investissements par 7 en 15 ans

Publication: Mis à jour:
Imprimer

TRANSPORTS- Entre la modernisation de ses gares et le lancement de grands chantiers comme celui de la Ligne à grande vitesse (LGV), l’Office national des chemins de fer (ONCF) a multiplié ses investissements par sept durant les quinze dernières années.

Dans une vidéo publiée ce mardi sur la chaîne Youtube de l’office, celui-ci revient sur les plus importants projets réalisés au cours de cette période. Il s’agit notamment du doublement des voies ferroviaires, de la construction de "viaduc spectaculaire", de la modernisation du parc roulant et de l’automatisation de ses équipements.

Un poste de commande à distance "ultramoderne" a aussi été mis en place pour tout le réseau, dans l’objectif d’assurer un maximum de sécurité pour les voyageurs, les citoyens, mais aussi des cheminots, apprend-t-on.

Les gares ferroviaires ont également été modernisées, comme c’est le cas pour celle de Marrakech ou encore Casablanca, qui par ailleurs, viennent d'être sélectionnée pour le prestigieux prix Aga Khan d'architecture. Des guichets automatiques pour la vente des billets de train ont été récemment installés dans certaines d’entres elles. Au total, 42 gares sont en cours de rénovation.

Le TGV en 2018

Le chantier le plus important de ces 15 dernières années reste cependant celui de la ligne à grande vitesse (LGV) Casablanca-Tanger, première du genre en Afrique et dans le monde arabe. Le projet qui a nécessité sur une enveloppe de près de 20 milliards de dirhams permettra, dans un premier temps, de relier Tanger à Casablanca en 2h10, contre 4h45 actuellement. Celle-ci devrait être opérationnelle au premier trimestre de 2018.

Selon l'ONCF, cette ligne n’est que "la première étape" d’un vaste programme d’extension qui concerne aussi l’augmentation des lignes déjà existantes et la création de dessertes régionales. Autant dire que l'office est porté par des vents très favorables.