Huffpost Algeria mg

Khenchela: 7e édition du festival du tapis à Babar

Publication: Mis à jour:
TAPIS DE BABAR
Nacera Benchenouf, 45, displays a carpet she made at her house in Babar village in the eastern city of Khenchela May 19, 2009. Babar carpets, which takes up to 3 months to make, are the most expensive carpets in Algeria. The patterns on these carpets represent the identity of the Shawia culture. To preserve this traditional tapestry craft, a museum for showcasing these carpets will soon be built at Babar village. REUTERS/Zohra Bensemra (ALGERIA SOCIETY) | Zohra Bensemra / Reuters
Imprimer

La septième édition du festival du tapis a été ouverte lundi après-midi à la commune de Babar (25 km au sud de Khenchela) sous le slogan ‘‘le tapis de Babar, héritage historique, originalité, développement et investissement’‘ au milieu d'une présence nombreuse, rapporte l'Agence de presse algérienne (APS).

Le tapis de Babar est un des plus célèbres d’Algérie qu’il a représenté dans plusieurs expositions internationales, à l’instar de celle consacrée, en 2014 en Chine, à l’art du tissage arabe.

Au siège de la bibliothèque de la commune de Babar, où se déroule l’événement, une exposition d’une palette des tapis aux couleurs attrayantes, présentant une mosaïque captivante a attiré beaucoup de visiteurs.

Ces derniers se sont longuement, attardés pour admirer la belle exposition et la diversité du patrimoine culturel matériel algérien s’illustrant à travers les tapis et les meubles.

Les visiteurs, curieux n’ont pas hésité à demander les matières utilisées dans la confection de ces tapis, chefs d’œuvre de trente (30) artisans de Khenchela, et des wilayas de Biskra, Batna, Adrar, Tébessa, Tizi ouzou et Oum El Bouaghi.

Le stand de Nacera Bennadjah, une septuagénaire, a volé la vedette avec des tapis aux couleurs et motifs particuliers.

Approchée par l’APS, la tisserande aux mains expertes et habiles affirme que ses ‘‘œuvres’’ sont faites de la laine pure citant les tapis baptisés ‘‘El gas‘‘ et ‘‘Aldraga’’.

Animée d’une passion toujours vivace, Nacera abonde dans le sujet des tapis et souligne que le filage de la laine assurée avec une grande maîtrise donne une texture naturelle à la laine. L’artisane précise que la confection d’un tapis peut prendre jusqu’à deux ans.

La 7ème édition du tapis Babar propose également les principaux types de tribus de tapis à Tizi Ouzou , connu sous le nom ‘‘ Ait Hichem ‘‘ et tapis ‘‘ Fatys ‘‘ d’Adrar aux formes géométriques et aux couleurs qui caractérisent ce type de tapis comme le vert, le rouge et le noir, à côté d’autres types de tapis, illustrant la culture, le patrimoine et le patrimoine de plusieurs régions.

L'exposition de tapis, organisée par la direction de la culture de la wilaya de Khenchla en coordination avec l’association ‘‘créativité’‘ des diverses activités culturelles se poursuivra pendant trois jours avec l’organisation d’ateliers de formation relatifs au tissage des tapis.

Close
Tapis traditionnels en Algérie
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

LIRE AUSSI:

Khenchela: le tapis de Babar, un héritage tout en authenticité

Ghardaïa: le tapis de pure laine, principale vedette de la fête nationale du tapis

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.