Huffpost Algeria mg

Asma Bhol, femme et imam à Londres

Publication: Mis à jour:
IMAMA
Photo d'illustration | DR
Imprimer

Asma Bhol est femme imam (ou "imama"). A 28 ans, elle conduit chaque semaine, depuis deux ans, la prière du vendredi à la Inclusive Mosque Initiative à Londres à laquelle assistent entre 20 et 50 personnes des deux sexes, et de différentes ethnies ou orientations.

Sa mosquée prônant l'égalité, et consciente du caractère unique de son statut, Asma Bhol affirme que le regard des autres n'est pas un problème. "Ca me rend triste que les gens pensent qu'il y a un look précis [pour être imam], mais en même temps, ça ne me dérange pas", a-t-elle déclaré au Financial Times.

Même s'il existe des "imamas" dans des salles de prière pour femmes, celles qui mènent des prières mixtes comme Asma Bhol sont rares. Elle indique que leur existence lui donne le sentiment d'être "moins seule".

LIRE AUSSI: Un imam gay algérien marie deux iraniennes à Stockholm, des salafistes veulent le déchoir de sa nationalité

Cette ergothérapeute de métier a pourtant arrêté d'aller à la mosquée de son quartier à l'âge de 15 ans. "Je ne me sentais pas à l'aise là bas, comme un oiseau dans sa cage", a-t-elle expliqué.

A la fin de son adolescence, a-t-elle poursuivi, elle a commencé à "réapprendre" l'islam toute seule, en étudiant les textes et en suivant les savants qui prônent un islam inclusif.

"J'ai toujours su que je voulais faire quelque chose pour montrer que l'islam était une religion inclusive", a-t-elle indiqué avant d'ajouter qu'un savant expérimenté l'a enseignée pour devenir imam.

"Je reste un bébé dans ce chemin d'apprentissage mais ça me plait. Quand on étudie cette religion par soi-même, on voit qu'elle est ouverte et pacifique", a indiqué Asma Bhol.

LIRE AUSSI: Ouverture d'une mosquée pour femmes au Danemark

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.