Huffpost Maroc mg

Après maâlem Guinea et Doudou N'diaye Rose, le festival Gnaoua rend hommage à Tayeb Essediki

Publication: Mis à jour:
TAYEB SADDIKI
Le festival Gnaoua dédie son concert de clôture à la mémoire de Tayeb Seddiki | DR
Imprimer

ESSAOUIRA - La 19e édition du festival Gnaoua et musique du monde à Essaouira est celle de tous les hommages. Après avoir dédié le concert inaugural au maâlem Guinea et Doudou N'diaye Rose, dont les enfants, également musiciens, ont présenté une fusion des plus réussies, le dernier concert de cette 19e édition, qui se tient à la scène Moulay Hassan ce dimanche 16 mai sera consacré à la mémoire de l'écrivain et dramaturge Tayeb Seddiki.

Pourquoi? D'abord parce que Tayeb Seddiki est né à Essaouira et a beaucoup fait pour son essor culturel. Le dramaturge marocain a notamment fondé le festival musical d'Essaouira en 1980, un événement qui a contribué à mettre en valeur cette ville du sud et à enrichir ses activités culturelles.

Tayeb Seddiki s'est également engagé dans l'émancipation de la musique populaire engagée au Maroc. Il est connu pour avoir fait découvrir au public le groupe mythique Nass El Ghiwane, dont la notoriété a explosé après avoir participé à des pièces de théâtre dirigées par le dramaturge souiri. La rumeur dit d'ailleurs que c'est lui qui a choisi leur nom de scène.

Et qui de mieux pour lui rendre hommage que ses premiers disciples? Ce dimanche, Mohamed Derham et Omar Sayed seront présents pour honorer la mémoire de leur mentor. Il seront également accompagnés du maâlem Mustapha Baqbou et du musicien Nabil Khalidi.

En marge de cette dernière journée des festivités, l'écrivain et professeur universitaire Hassan Habibi a animé une séance de signature de son dernier ouvrage, dédié au génie du théâtre marocain. Dans Adieu l'artiste, paru aux éditions Edisoft, Habibi a recueilli une vingtaine de témoignages de personnes qui l'on connu personnellement afin de témoigner de l'impact de son travail sur la valorisation du théâtre marocain. Ce n'est d'ailleurs pas son premier ouvrage consacré à Tayeb Seddiki. En 2012, il avait signé Tayeb, une vie, un théâtre consacré à cette figure emblématique du théâtre marocain.

LIRE AUSSI: Un melting pot musical réussi lors la première soirée du festival Gnaoua d'Essaouira

Close
Parade d'Essaouira
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée