Huffpost Maroc mg

Le public du Festival de Fès en ébullition devant la diva Samira Said (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

CONCERT - C'était l'une des stars les plus attendues de la 22e édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde. La diva marocaine Samira Said, qui approche de la soixantaine, n'a décidément rien perdu de la fougue de ses débuts.

La chanteuse a mis le feu à la grande scène de Bab El Makina pour la soirée de clôture du festival, samedi 15 mai, devant plus de 5.000 spectateurs venus entre amis ou en famille, qui trépignaient d'impatience avant qu'elle n'arrive sous un tonnerre d'applaudissements avec une vingtaine de minutes de retard.

A l'aise avec son public, Samira Said, moulée dans un caftan violet, ne s'est pas laissée déstabiliser par le vent qui a failli emporter son pupitre et par le froid qui l'a obligée à se recouvrir d'une fourrure au beau milieu de son concert.

Celle qui a traversé toutes les périodes de la chanson arabe depuis les années 70 et su se renouveler sans prendre une ride a interprété ses plus gros succès, dont sa chanson "Mazal" en darija - elle chante d'habitude en égyptien - ou encore son tube "Hawa hawa", repris en choeur par le public et transformant le parterre de spectateurs en un véritable dancefloor.

Samira Said, qui s'est fait connaître dans tous les pays du Maghreb et du Moyen-Orient et a été récompensée à plusieurs reprises comme meilleure artiste arabe, n'a pas manqué de vanter la beauté de la ville de Fès et de rappeler à ce propos ses origines à moitié fassies.

Un peu plus tôt dans la journée, la chanteuse avait d'ailleurs confié en conférence de presse sa fierté de participer, pour la première fois, au Festival des musiques sacrées à Fès, "musée à ciel ouvert connu pour le brassage des cultures et des religions".

  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
  • Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc
LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Festival de Fès des musiques sacrées du monde (12 mai 2016)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction