Huffpost Algeria mg

Austérité: Le nombre de festivals culturels ramené de 186 à 77

Publication: Mis à jour:
MIHOUBI
DR
Imprimer

Le nombre de festivals culturels a été "ramené à 77 manifestations" après une "révision des budgets alloués à chaque manifestation et sa périodicité", a annoncé dimanche par le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, le ministre de la Culture a annoncé le maintien de tout les festivals internationaux, 31 festivals nationaux et 18 festivals locaux (77 manifestations au total) après une réorganisation d'un nombre initial de 186 festivals.

Selon le ministre de la Culture, la priorité était de "garder les festivals internationaux", considérés comme la "vitrine" de la culture algérienne, qui ont été maintenu tout en revoyant leurs durées et le nombre de participants.

Les festivals seront financés "à hauteur de 40% par les reliquats du budget de l'année 2015", a-t-il précisé.

Quelques festivals, comme le Festival international des arts de l'Ahaggar (Fiataa) ou le Festival maghrébin de la musique andalouse, sont "maintenus" mais "momentanément suspendus" pour revoir certains détails d'organisation et d'administration.

Des festivals partageant la même thématique ont été fusionnés à l'exemple du "Festival de la calligraphie arabe" et celui de la "miniature et des arts décoratifs" alors que d'autres événement se tiendront un an sur deux à l'instar du Festival international de la littérature et du livre de jeunesse (Feliv) ou du Festival national de musique diwan à Bechar.

M. Mihoubi a également insisté sur les obligations de "bonne gestion", de "respect des budgets alloués" et de "qualité" du produit culturel auquel seront soumis les commissaires des festivals en adéquation avec le nouveau cahier des charges élaboré par le ministère.

Des formations sur la gestion administrative et financière seront dispensées prochainement aux commissaires de festivals, a-t-il ajouté .

Dans le cadre de l'encouragement de l'investissement privé dans le secteur de la Culture, Azzeddine Mihoubi a réitéré son appel aux organisateurs privés pour soumettre leurs projets à la tutelle en plus d'avoir accordé aux directeurs des wilaya la "liberté d'organiser" des manifestations culturelles "sponsorisées" par les opérateurs économiques privés.

La liste détaillée des festivals et leur périodicité après réorganisation est disponible sur le site Internet du ministère de la Culture: m-culture.gov.dz .

D'autres séances de travail avec les commissaires de festivals sont en cours afin de fixer les dates de chaque événements, on indiqué des responsables du ministère.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.