Huffpost Maroc mg

Les temps forts de la deuxième journée du festival Gnaoua d'Essaouira

Publication: Mis à jour:
HOBAHOBA
Hassan Hakmoun a fait le show comme une rockstar | Mohamed Bakir
Imprimer

GNAOUA - La deuxième journée du festival Gnaoua d'Essaouira a été bien chargée. Depuis le début de la matinée, les événements se sont enchaînés, aussi divers que riches. Passage en revue des temps forts du vendredi 13 mai à la ville des alizés.

forum

Il est 9 heures lorsque la première matinée du forum du festival démarre. Les conférenciers se succèdent pour débattre sur la question des diasporas africaines. Une première table ronde portant sur "le cosmopolitisme africain" réunit plusieurs intellectuels. Parmi eux, le sociologue Mehdi Alioua et l'écrivain Fouad Laroui. Karim Rouissi, membre du bureau national du mouvement Anfass démocratique et Pierre de Gaétan Njikam, adjoint au maire de Bordeaux, en charge des partenariats avec l'Afrique subsaharienne, mettent en lumière les "marchés de savoirs globaux".

essaouira

Midi, la première matinée inaugurée par la productrice du festival Neila Tazi et Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l'Homme, a prend fin. L'après-midi, place à l'art contemporain avec l'exposition "Colors of Gnaoua" de Hassan Hajjaj, qui se dévoile à Dar Loubane, une maison traditionnelle nichée dans une rue de la médina.

essaoura

Il est 20 heures lorsque les festivités commencent. La scène Moulay Hassan accueille tour à tour Randy Weston, Hassan Hakmoun et Hoba Hoba Spirit. Usant de son guembri comme une rockstar userait de sa guitare électrique, Hakmoun livre une prestation pleine d'énergie. Treize ans après son premier concert au festival Gnaoua d'Essaouira, le groupe Hoba Hoba Spirit, qui a démarré son concert après minuit, a mis le feu pendant deux heures sur la scène de la place Moulay El Hassan, devant des dizaines de milliers de fans, alternant entre des morceaux de son dernier album et ses tubes les plus connus.

A la scène de la plage, c'est le maâlem Omar Hayat qui a assuré le show, avant de laisser la scène pour Blitz the Ambassador et à une fusion du maâlem Abdelkebir Merchane avec les Issaouas de Fès.

LIRE AUSSI:
  • Youssef Roudaby/HuffPost Maroc
  • Youssef Roudaby/HuffPost Maroc
  • Youssef Roudaby/HuffPost Maroc
  • Youssef Roudaby/HuffPost Maroc
  • Youssef Roudaby/HuffPost Maroc
  • Youssef Roudaby/HuffPost Maroc