Huffpost Algeria mg

25 enfants palestiniens tués en trois mois, les détentions d'enfants en hausse

Publication: Mis à jour:
CHILD PALESTINE
An Israeli Arab boy sleeps as his father carries him during a Land Day rally in the northern Israeli village of Arrabe, March 30, 2016. Land Day commemorates the killing of six Arab citizens of Israel by security forces during protests in 1976 over government land confiscations. REUTERS/Ammar Awad TPX IMAGES OF THE DAY | Ammar Awad / Reuters
Imprimer

L'occupation israélienne a tué 25 enfants palestiniens durant les trois derniers mois de 2015, a recensé l'Unicef, qui s'est alarmée du nombre d'enfants détenus par les éléments de l'occupation, un record depuis sept ans.

25 enfants palestiniens, dont cinq filles, ont été tués et 1.310 blessés durant les trois derniers mois de 2015 à travers l'Etat de Palestine. L'Unicef précise que 23 enfants (19 garçons, quatre filles) ont été tués en Cisjordanie et à Jérusalem-Est et deux dans la bande de Gaza", indique l'agence onusienne dans son rapport sur le dernier trimestre 2015.

Dans le même temps, "trois garçons israéliens ont été blessés près de colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Ouest en Israël".

L'Unicef se dit "très inquiète quant à un usage excessif de la force, notamment dans les cas où des enfants palestiniens ont été abattus par les forces de sécurité israéliennes après avoir mené ou été soupçonnés de mener une attaque au couteau".

L'Unicef dénonce le fait qu'aucune poursuite n'a été engagée, citant notamment l'exemple d'une adolescente de 17 ans emmenée par des soldats israéliens pour une fouille à un check-point près de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie avant d'être abattue d'au moins cinq balles.

"Les autorités israéliennes disent qu'elle tentait de poignarder un policier, mais un témoin a affirmé qu'elle ne présentait aucun danger au moment où elle a essuyé les tirs et qu'elle criait qu'elle n'avait pas de couteau", affirme le rapport.

Les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël sont en proie depuis octobre à une vague de violences qui a coûté la vie à 204 Palestiniens, 28 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont les auteurs ou auteurs présumés d'attaques de résistance au couteau.

Avant cette période, de juillet à septembre, quatre garçons palestiniens ont été tués et 165 enfants palestiniens blessés, de même que trois enfants israéliens, selon l'Unicef.

L'autre grand sujet d'inquiétude de l'Unicef, qui dénonce régulièrement les mauvais traitements des enfants dans le système judiciaire militaire israélien, le seul qui s'applique aux Palestiniens des Territoires occupés, ce sont les détentions d'enfants.

Fin 2015, "422 enfants de 12 à 17 ans, dont huit filles, étaient détenus dans des établissements militaires". "Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis mars 2009", rapporte l'Unicef.

La loi de l'occupation autorise à juger les enfants palestiniens à partir de 12 ans, un fait unique au monde, selon l'Unicef.

Sur l'ensemble de l'année, en moyenne 219 enfants palestiniens étaient détenus dans des établissements militaires chaque mois, "soit 15% de plus que la moyenne mensuelle de 2014".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.