Huffpost Maroc mg

Le Zapping du Net #36 - Ce sportif français qui s'exprime en darija sur 2M a épaté les internautes

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INTERNET - Un sportif français qui parle darija à la perfection, la loi sur le travail domestique entre propagande et indignation et le hoax qui a fait la une de la presse internationale. Chaque semaine, on refait l'actualité avec une sélection d'articles, de tweets et de vidéos qui ont fait le tour de la toile.

Do you speak Darija?

Ce journaliste a eu une belle surprise en interrogeant un sportif français qui a participé à la dernière édition du Race of Morocco qui s'est tenue à Marrakech du 6 au 8 mai. Alors que le reporter de 2M s'attendait à une réaction en français de la part de Guillaume Borne, celui-ci s'est exprimé dans un darija parfait qui a épaté les téléspectateurs de l'émission "Que du sport" et les internautes. Depuis sa publication sur Facebook sur la page de 2M, l'intervention de Borne a été visionnée plus de 250.000 fois en moins de 48 heures.

L'article orienté de PJD.ma sur la loi sur les "petites bonnes"

Mercredi 11 mai, alors que plusieurs associations luttant pour les droits des enfants s'indignaient de l'adoption de la loi relevant l'âge légal de travail des mineures dans les foyers à 16 ans (LIEN), le PJD a publié un article (LIEN) avec une illustration peu représentative de ce sujet, avant de le supprimer.

A la place des femmes de ménage et autres aides domestiques qui ont garni les articles des autres médias, le site du parti de la lampe a opté pour une photo d'un vieux jardinier en train de tailler des buissons. "Les aides domestiques auront un salaire de 1542 dirhams minimum et auront tous leurs droits", s'est félicité PJD.ma, expliquant qu'à l'heure où certains préfèrent se focaliser sur l'âge minimum légal de travail domestique, "ce projet de loi est parvenu à assurer des avancées considérables pour cette tranche de la société et leur garantit des droits importants". Cotisation à la CNSS, congés payés et salaire minimum légal figurent parmi ces "avancées".

Sauf qu'un article paru sur Yabiladi n'est pas du même avis. Sur le site consacré à la communauté marocaine résidant à l'étranger, l'association Insaf explique par exemple que "plusieurs artifices ont été introduits dans la loi pour donner l'impression que le bien-être des travailleurs mineurs est pris en considération". Alors que le texte évoque des "assistants de travail, inspecteur du travail" et autres formalités, Insaf rappelle que le cadre législatif marocain interdit de "rentrer dans les maisons". Un fait qui rend impossible toute forme de contrôle des familles recrutant des aides domestiques, que ces derniers soient majeurs ou pas.

A lire sur Yabiladi

La caricature de la semaine

Quand un hoax fait la une de la presse internationale

Sa fabuleuse "découverte" a fait la une de plusieurs médias internationaux. De BBC au Figaro, en passant par Le Point. Pourtant, il semblerait que les journalistes aient fait trop vite en citant le tabloïd québécois Le journal de Montréal, qui annonçait le 7 mai qu'un adolescent avait découvert une cité maya méconnue en étudiant l'astronomie des Mayas. Seul bémol, les scientifiques crient à l'intox. "Cette histoire de planification de l'ensemble des cités en fonction des constellations est une aberration. Les constellations sont des constructions culturelles, les nôtres nous viennent des Grecs", s'est insurgée Marie-Charlotte Arnault, directrice de recherche émérite au CNRS et spécialiste de la Méso-Amérique. Un archéologue contacté par Wired a estimé que le site "découvert" serait plutôt "un champ de maïs abandonné" et "un petit lac desséché" plutôt qu'une pyramide maya. Sympa.

A lire sur Big Browser

Félicitations!

Mieux vaut tard que jamais. Daljinder Kaur, une Indienne d'environ 70 ans, a accouché en avril de son premier enfant. Un "miracle" qui a pu voir le jour grâce à une fécondation in vitro effectuée dans une clinique spécialisée de l'Etat de l'Haryana. Mariés depuis une quarantaine d'années, ce couple indien septuagénaire n'a jamais pu avoir d'enfants. C'est désormais chose faite grâce à la science. Mohinder Singh Gill, le père, a confié à la télévision locale avoir "toujours voulu avoir un enfant, mais cela dépend de Dieu! Rien ne peut arriver sans sa volonté".

A lire sur FranceTV Info

Le tweet de la semaine

Au fond ou sur les côtés?

Ce que votre choix de place au cinéma dit de vous, c'est ce qu'a tenté de nous expliquer Slate cette semaine, à la veille du Festival de Cannes. Pour Emmanuel Ethis, sociologue du cinéma contacté par le site français, les cinéphiles se répartissent en trois catégories principales. Une première de cinéphiles qui "s'assoient systématiquement au premier tiers des sièges au milieu", une deuxième qui est "habituée à voir les contours de l'écran et à ne pas s'immerger complètement", et qui se met généralement au fond de la salle pour "avoir un écran de télévision au cinéma". La dernière catégorie n'est autre que les "inévitables amoureux qui profitent souvent des sièges isolés sur chaque côté de la salle, notamment pour un premier rendez-vous ou en début de relation".

A lire sur Slate

LIRE AUSSI: Le Zapping du Net #33 - Les funérailles émouvantes de la dame aux chiens à Casablanca