Huffpost Maroc mg

Un lanceur d'alerte né au Maroc jugé en Israël

Publication: Mis à jour:
MORDECHAI VANUNU
Un lanceur d'alerte né au Maroc jugé en Israël | DR
Imprimer

JUSTICE - A l'heure où les Panama Papers relancent le débat sur la protection des "lanceurs d'alerte", le cas de Mordechai Vanunu devrait faire parler de lui. Ce dernier, né en 1954 à Marrakech, était un technicien nucléaire. Il avait en 1986 révélé au journal anglais The Sunday Times des détails au sujet du programme nucléaire israélien. Il avait par la suite été enlevé par les services secrets du Mossad lorsqu'il se trouvait à Rome.

Jugé et condamné pour trahison et espionnage par la justice israélienne, il avait passé 18 ans en prison avant de retrouver la liberté en 2004. Une liberté somme toute plus que relative puisqu'elle s'était faite sous plusieurs conditions. Il lui avait été strictement interdit de communiquer avec des étrangers et de déménager sans autorisation.

Des restrictions qu'il a bravées plusieurs fois depuis 2004 et qui lui ont valu plusieurs passages devant la justice. Et c'est à nouveau dans ce contexte que le militant israélien est actuellement jugé à Jérusalem. Il est accusé par la police d'avoir rencontré des étrangers "pendant plus de trente minutes" il y a trois ans, et d'avoir changé d'appartement sans avoir prévenu) les autorités.

Un entretien qu'il avait accordé à Channel 2 News en septembre 2015 est également pointé du doigt par la justice. Mordechai Vanunu est soupçonné d'avoir donné des informations confidentielles aux journalistes lors de cet interview.

Pour son avocat, ces accusations ne tiennent pas la route: "Une poursuite pour avoir rencontré des étrangers il y a trois ans, pour avoir déménagé dans un appartement qui se trouvait dans le même immeuble et avoir donné un interview qui avait été présentée à l'armée, est le niveau le plus bas atteint par l'État d'Israël dans la poursuite de son harcèlement contre mon client" a déclaré Avigdor Feldman, l'avocat de Mordechai Vanunu.

LIRE AUSSI: