Huffpost Tunisie mg

Tunisie-Loi sur les banques: Mohamed Ennaceur n'apprécie pas le boycott de l'oppostion et le fait savoir

Publication: Mis à jour:
MOHAMED ENNACEUR
The new president of the Tunisian parliament, Mohamed Ennaceur, gives his first speech during a plenary session in Tunis, Thursday, Dec. 4, 2014. Tunisia's new Parliament has chosen a leader — an 80-year-old from a secular party who spent decades in politics under autocratic regimes. The country's first permanent legislature since a popular uprising in 2011 elected Mohamed Ennaceur of the Nida Tunis party as its president Thursday. (AP Photo/Hassene Dridi) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

Le président de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, considère que les députés ont eu suffisamment de temps pour prendre connaissance du projet de loi sur les banques et les institutions financières, alors que les députés de l'opposition continuent de boycotter la séance plénière consacrée mercredi à sa discussion.

Ces derniers avaient boycotté la plénière du mardi pour protester contre le changement introduit au niveau du programme de la séance, afin d'avancer l'examen du projet sur les banques, au lieu de la discussion d'autres projets de loi déjà programmés.

L'opposition ayant estimé que cette décision n'a pas laissé aux députés le temps suffisant pour prendre connaissance de la nouvelle législation bancaire.

Ennaceur a précisé que ce projet a été examiné au niveau de la Commission des finances, de la planification et du développement dans laquelle tous les groupes parlementaires sont représentés, et ce durant près de deux mois (ce projet avait été déposé au bureau de l'ARP le 7 mars 2016).

Il a encore évoqué la tenue d'une journée d'étude au sein de l'ARP sur ce sujet en présence d'experts, de responsables de banques, de l'association professionnelle des banques, de la société civile et des députés.

Le président de l'ARP a convenu qu'il a effectivement accéléré la discussion de ce projet de loi après l'achèvement des travaux de la Commission des finances "parce que l'intérêt du pays exige sa discussion avant le 13 mai 2016". C'est à cette date que doit se tenir le conseil d'administration du FMI.
Il est à rappeler que le projet de loi constitue l'une des principales réformes inscrites dans le cadre du programme économique financé par le FMI, au profit de la Tunisie, d'une valeur de 2,8 milliards de dollars.

LIRE AUSSI:

ARP: A cause de la modification du programme de la plénière, les députés de l'opposition ont boycotté la séance plénière

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Taux de présence des députés à l'Assemblée des Représentants du Peuple
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction