Huffpost Maroc mg

Maroc-Chine: Le partenariat stratégique scellé

Publication: Mis à jour:
M6 CHINE
Maroc-Chine: Le partenariat stratégique scellé | MAP
Imprimer

COOPÉRATION- C’est fait. Comme prévu, la déclaration conjointe concernant l'établissement d'un partenariat stratégique entre le Maroc et la Chine a été signée ce mercredi, au Palais du Peuple à Pékin, par le roi Mohammed VI et le Président chinois Xi Jinping.

Industrie, tourisme, finances… une dizaine de secteurs stratégiques pour le Maroc sont concernés par ce partenariat. Sur le front de l’industrie d’abord, secteur sur lequel le Maroc mise beaucoup, un mémorandum de partenariat a été signé par le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, et son homologue chinois, Gao Hucheng.

L'objectif? Renforcer la coopération bilatérale dans des secteurs à fort potentiel de création d’emplois et de valeur ajoutée, comme l’automobile, le textile et l’aéronautique (trois piliers du Plan d'accélération industrielle de MHE), mais aussi l’électroménager et la logistique. Le but est également de baliser le terrain aux entreprises chinoises afin qu'elle s'implante davantage au Maroc.

Don de 150 millions de dirhams

Un mémorandum d’entente portant sur la création d’une "Zone de coopération économique et industrielle", a également été signé par Elalamy et son homologue chinois.

Un autre accord de "coopération économique et technique", portant sur un don de 100.000.000 yuans au profit du Maroc, soit près de 150 millions de dirhams, a été signé par le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid et Gao Hucheng.

Sur le plan des transports, un mémorandum d’entente sur la coopération ferroviaire entre la Société nationale des chemins de fer chinois, China Railways et l’Office national des chemins de fer a été signé par le ministre de l’Équipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah, le DG de l’ONCF, Rabie Khlie et leurs homologues chinois.

Extradition judiciaire

Dans le domaine judiciaire, une convention d’extradition a été paraphée par la même occasion par le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, et le vice-ministre des Affaires étrangères, Zhang Yesui. En vertu de cet accord, les parties s'engagent à se livrer réciproquement, les personnes qui, se trouvant sur le territoire de l'un des deux Etats, sont poursuivis ou condamnées par les autorités judiciaires de l'autre Etat.

La convention prévoit également que les parties n'extraderont pas leurs ressortissants respectifs.

Au total, 15 accords ont été signés cet après-midi dans le cadre de ce partenariat stratégique entre les deux pays. Il y a, entres autres, un accord de SWAP de devises entre les Banques centrales des deux pays, un mémorandum d’entente sur l’exemption de certaines catégories de visas, un autre pour le renforcement de la coopération dans le secteur de la construction de l’infrastructure, ainsi qu’un programme d’application de l’accord de coopération culturelle (2016-2020).

LIRE AUSSI: