Huffpost Maroc mg

Ces jazzmen attendus au festival d'Essaouira

Publication: Mis à jour:
FESTIVAL GNAOUA
DR
Imprimer

CULTURE - J-3 avant le lancement du festival Gnaoua, Musiques du monde dans l’ancienne Mogador. Célébration ultime de la musique traditionnelle gnaoua, l’évènement fait aussi la part belle au Jazz en invitant des figures internationales du genre. Après Path Metheny (2006), Marcus Miller (2014) ou encore Kenny Garrett (2015), de nouveaux visages sont attendus sur la scène cette année.

Jeudi 12 mai, débuts des hostilités: c’est Jeff Ballard Trio qui ouvre la scène Jazz sur la place Moulay Hassan. Originaire de Californie, le batteur américain a joué aux côtés de Ray Charles, Chick Corea mais aussi Pat Metheny que le festival a déjà accueilli. Le trio accorde la guitare du Béninois Lionel Loueke avec le saxophone de Miguel Zenon de Puerto Rico, un ensemble doué d’improvisation qui explore les rythmes du monde entier. Les musiciens se joindront par la suite au Maâlem Mohamed Kouyou pour une fusion mêlant Afrique et Amérique.

Le lendemain sur la même scène, le bassiste Jamaaladeen Tacuma dévoilera son répertoire avant de se mêler à la musique ganouie du Maâlem Hassan Boussou. L’Américain connu pour avoir écrit et composé le "Cosby Show" de Bill Cosby est connu pour ses nombreuses collaborations avec des figures emblématiques telles que Carlos Santana ou David Murray.

A 21h45, le New-Yorkais et pianiste Randy Weston, monument du genre, donnera un live avec son quintette "Randy Weston African Rythms". Ayant séjourné au Maroc, le pianiste s’est largement inspiré de la musique gnaouie et s’est joint dès 1967 au Maâlem Abdellah Elgourd. S’il a été influencé par les sonorités de Duke Elligton, Randy Weston s’est orienté vers la musique africaine, ses racines auxquelles il rend hommage à chaque représentation.

Samedi 14 à 22h40, c’est la trompette de Christian Scott qui célèbrera le jazz sur la place Moulay Hassan. L’ancien élève de Berklee connu pour sa virtuosité est à la tête du "Christian Scott Ensemble". Il est également neveu du saxophoniste Donald Harrisson Jr. Aujourd’hui, il est connu pour son style jeune et chaleureux qui se marie avec d’autres genres tout en puisant son inspiration dans les prémices du jazz.

La 19e édition du festival Gnaoua, Musiques du monde se clôturera le dimanche 15 mai avec le Maâlem Mustapha Baqbou. Véritable dialogue des cultures, les concerts en plein air sont accompagnés de projections, expositions, tables rondes en hommage à la culture gnaouie.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Le Festival Gnaoua sur Instagram (1er jour)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction