Huffpost Algeria mg

Les raids aériens de l'occupation entrent dans leur 4e jour à Gaza

Publication: Mis à jour:
GAZA
ATTENTION EDITORS - VISUALS COVERAGE OF SCENES OF DEATH OR INJURY Mourners offer prayers for the dead body of Palestinian woman Zena Al Omor, whom hospital officials said was killed by fragments of an Israeli tank shell, during her funeral in the southern Gaza Strip May 5, 2016. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa | Ibraheem Abu Mustafa / Reuters
Imprimer

Les Gazaouis se sont de nouveau réveillés samedi au bruit des explosions dans la petite enclave où les forces aériennes de l'occupation israélienne bombardent depuis quatre jours en réponse à un présumé projectile lancé dans le sud d’Israël, rapportait ce matin Maan News.

Les forces de l'occupation ont mené deux raids aériens ce matin à l'est de Gaza, sans faire de blessés. Celles-ci ont annoncé samedi, dans un communiqué, avoir ciblé deux "infrastructures terroristes" du Hamas en représailles à un tir de roquette.

Toutefois, explique la même source, le Hamas a rejeté toute responsabilité dans ces tirs de roquettes.

L'offensive aérienne de l'occupation israélienne sur la bande de Gaza a commencé mercredi soir en représailles contre de présumés tirs de mortiers à partir de l'enclave assiégée. Quelques heures après ce raid, des hostilités ont été échangés à la frontière entre Gaza et Israël.

Une femme palestinienne a été tuée jeudi et une autre a été blessée suite à une série de raids aériens sur Gaza. Lors de la même journée, quatre autres palestiniens, dont trois enfants, avaient été blessés.

Vendredi, Ismaïl Haniyeh, chef-adjoint du bureau politique du mouvement de résistance Hamas à Gaza, a réitéré que son mouvement "n'appelle pas à une nouvelle guerre. Nous ne voulons pas une nouvelle guerre, mais nous ne permettrons pas ces incursions", a-t-il avertit.

Les avions de combat F-16 de l'occupation ont visé deux sites du Hamas.

Les raids, menés à Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, avaient visé une base de la branche armée du Hamas, y provoquant d'importants dégâts.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.