Huffpost Tunisie mg

A Washington, les Etats-Unis veulent aider la Tunisie à mieux exporter ses produits agricoles

Publication: Mis à jour:
LADHARI
Ziad Ladhari, ministre (Ennahdha) de l'Emploi | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

COOPERATION - Zied Ladhari, ministre de la Formation professionnelle et de l'emploi, a rencontré vendredi 6 mai à Washington la sous-secrétaire d'Etat chargée de la croissance économique, de l'énergie et de l'environnement, pour faire le point sur la coopération économique entre la Tunisie et les Etats-Unis, en particulier dans l'agriculture, les petites et moyennes entreprises, et les nouvelles technologies.

Parmi les engagements mis en avant par le communiqué du département d'Etat américain, publié à l'issue de cette Commission économique conjointe, on relève le projet de créer trois centres d'excellence pour les céréales, l'huile d'olive, et les fruits et légumes, et d'utiliser l'expertise des Journées de l'agrobusiness de la Chambre de commerce américaine pour promouvoir l'export de ces produits.

L'association des Jeunes Professionnels Tuniso-Américains s'est engagée à réaliser "d'ici 12 mois" une plateforme de conférences web pour expliquer comment exporter.

Un site web pour les PME

A l'égard des PME, le ministère de l'Emploi s'est engagé également à réaliser dans les 6 mois un site web en coordination avec le secteur privé pour décrire les démarches administratives soutenant les PME (dès la création de l'activité). "Le site évoluera vers un portail d'enregistrement d'activité et un guichet unique à destination du secteur privé", peut-on lire dans le communiqué. L'agence de coopération américaine USAID financera le projet.

USAID a indiqué avoir créé 6.015 emplois pérennes dans le secteur privé au cours de l'année écoulée, et a annoncé son intention d'en créer 6.500 autres au cours des 12 mois à venir, par le biais du mécanisme Business Reform and Competitiveness Project.

La Tunisie reliée à la Silicon Valley

En matière de nouvelles technologies, le projet tunisien d'étendre à 60% de la population le taux de pénétration d'Internet a reçu le soutien américain. La Chambre de commerce américaine souhaite créer dans la Silicon Valley un pôle reproduisant le concept de Centres de formation intelligents pour le business, et le décliner auprès d'universités tunisiennes.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.