Huffpost Maroc mg

Casablanca, la New-York africaine

Publication: Mis à jour:
CASABLANCA
Imprimer

BUSINESS - Et si Casablanca devenait la nouvelle New-York de l'Afrique? C'est ce que suggère Hayat Essakati de l'entreprise Maroc4Invest et William Zartman de l'Université John Hopkins de Washington DC dans un article paru le 26 avril sur le site Your Middle East.

La capitale économique a su s'imposer comme un élément majeur dans la finance en Afrique grâce à sa présence dans plusieurs pays francophones de la région à travers ses investissements dans plusieurs secteurs (construction, télécommunications, énergie...).

Au fil du temps, le Maroc est devenu un hub pour conquérir le marché africain et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, avec la devise de s'étendre dans les pays d'Afrique anglophone.

C'est du moins ce que prouve l'ascension de Casablanca Finance City, depuis sa création en 2010 à travers l'octroi de son label à plusieurs entreprises du continent.

Parmi elles, Unimer Africa, filiale du groupe marocain Unimer spécialisé dans la conserverie de poissions ou encore Hopscotch System Africa, hub régional opérant dans le conseil en communication, relations publiques, événements, numérique et web social.

"Nous couvrirons à partir de notre bureau à Casablanca Finance City aussi bien l'Afrique francophone que l'Afrique anglophone", avait indiqué son PDG Serge Yanic Nana dans un communiqué rendu public en février.

Le Maroc, hub euro-africain à la conquête de l'anglo-africain

"Plusieurs compagnies marocaines recentrent leurs activités dans le sud de l'Afrique pour réduire leur dépendance au marché Européen (...) D'ici 2050, 3 sur 4 des nouveaux nés seront africains. Le Maroc tient une position majeure dans l'économie africaine et le développement culturel depuis le protectorat. La présence de Saham Group dans 26 pays en est la preuve vivante", souligne Your Middle East.

En 2015, le Maroc est devenu le premier investisseur africain dans les zones de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (cemac) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), dont les volumes d'échanges commerciaux avec le royaume ont doublé en quatre ans.

Durant cette même année, le Maroc a été considéré comme le pays le plus sûr de la région de Mena par la compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur et 2ème hub commercial et financier en Afrique par The Global financial center index, comme le rappellent Hayat Essakati et William Zartman.

"Casablanca offre tout le confort d'une ville d'affaires de classe mondiale comme Paris ou encore Londres avec un coût de vie plus réduit", concluent-ils. Si la ville blanche prend d'assaut les pays d'Afrique anglophone, plus rien ne pourra l'arrêter.