Huffpost Tunisie mg

Slim Chiboub noue un accord de principe avec l'IVD et suspend certaines poursuites judiciaires à son encontre

Publication: Mis à jour:
SLIM CHIBOUB IVD
IVD
Imprimer

Réconciliation - L'Instance Vérité et Dignité (IVD) a annoncé jeudi 5 mai être parvenue à un accord d'arbitrage et de réconciliation avec Slim Chiboub, gendre de l'ancien président déchu Zine El-Abidine Ben Ali. C'est le premier accord de ce type conclu par l'IVD, alors que "des centaines de plaintes pour corruption sont déposées", souligne l'instance, qui espère que d'autres mis en cause décideront de recourir à cette procédure.

"Il s'agit d'un accord de principe", précise Seif Soudani, chargé de communication à l'Instance vérité et dignité, qui explique qu'en vertu de la loi n°2013-53 sur la justice transitionnelle, "le mécanisme de la justice transitionnelle prévoit que toute poursuite judiciaire est suspendue si le mis en cause saisit l'IVD".

Slim Chiboub, qui est poursuivi dans 12 affaires différentes, rappelle Seif Soudani, verra donc ses litiges réglés par la voie de l'arbitrage, dans les cas où l'argent public est impliqué. L'IVD jouera donc le rôle d'arbitre entre Slim Chiboub et le chargé du contentieux de l'Etat, qui représente aussi le ministère du Domaine de l'Etat.

Affirmant avoir confiance dans le processus de justice transitionnelle, Slim Chiboub dit "avoir envie de redevenir un citoyen normal", rapporte Seif Soudani, ajoutant "qu'il veut faire face aux Tunisiens quand il va dans la rue, il a dit 'le peuple a dit son mot'",

"Il s'agit pour lui de rendre dans les caisses de l'Etat ce qu'il lui doit, sans que personne ne soit lésé", résume Seif Soudani.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.