Huffpost Maroc mg

Le dessinateur et caricaturiste Siné est mort

Publication: Mis à jour:
SINE CHARLIE HEBDO
Le dessinateur et caricaturiste Siné est mort | AFP
Imprimer

DÉCÈS - Le dessinateur et caricaturiste Maurice Sinet, alias Siné, est mort jeudi 5 mai à l'âge de 87 ans, d'après un message posté sur la page Facebook de Siné Mensuel. Il "est décédé à l’hôpital Bichat des suites d’une opération", indique le journal satirique qu'il avait créé en 2010.

"Il devait subir cette nuit une grave opération du poumon", a indiqué à l'AFP l'avocat de la famille, Me Dominique Tricaud. "Mais même gravement malade il avait encore dessiné lui-même la dernière couverture de Siné Mensuel", a-t-il ajouté.

La veille de son décès, le dessinateur avait écrit un édito pour Siné Mensuel, dans lequel il disait sentir "la mort qui rôde et fouine sans arrêt autour de (lui) comme un cochon truffier".

"C’est horriblement chiant de ne penser obsessionnellement qu’à sa mort qui approche, à ses futures obsèques et au chagrin de ses proches! Je pense aussi à tous les enculés qui vont se frotter les mains et ça m’énerve grave de crever avant eux!", confiait Siné, connu pour ses textes et ses dessins au vitriol.

Le dessinateur avait déjà installé sa tombe au cimetière de Montmartre à Paris, un cactus qui rappelle un doigt d'honneur. Il y avait fait inscrire la phrase "Mourir, plutôt crever".

Amour et divorce de l'équipe de Charlie Hebdo

Le caricaturiste provocateur, qui eut souvent maille à partir avec la justice, adorait taper sur les capitalistes, les colonialistes, les flics, les militaires ou les religions. Passionné de jazz, il était aussi l'auteur d'albums, tendres, sur les chats.

Avant de fonder son journal, Siné avait été une figure historique du journal Charlie Hebdo, qu'il avait intégré en 1974. Là-bas, il s'était lié d'amitié avec les fortes personnalités du journal que sont Reiser, Cavanna, Wolinski, Gébé ou Willem. Après être passé à L'Evénement du Jeudi en 1981, il revient à Charlie en 1992.

Taxé d'antisémitisme, ce qu'il réfutait, celui qui a soutenu en 2004 la liste Euro-Palestine de Dieudonné est écarté du journal en 2008 par le directeur de la publication Philippe Val, après plus de 20 ans de collaboration.

L'affaire, qui fit grand bruit, était partie d'une chronique dans laquelle Siné ironisait sur la conversion éventuelle de Jean Sarkozy, fils du président, au judaïsme avant son mariage avec la fille du fondateur des magasins Darty. Journalistes et intellectuels s'étaient alors divisés entre pro-Val et pro-Siné.

Dans cette affaire, Siné a été poursuivi par la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme" (Licra) pour "incitation à la haine raciale", mais relaxé par le tribunal, qui a considéré que ses propos tenaient plus de la satire que de l'antisémitisme. Et en 2010, Charlie Hebdo a été condamné pour avoir rompu abusivement le contrat qui le liait au caricaturiste.

Après son départ de Charlie Hebdo, il fonde Siné Hebdo mais le magazine ferme rapidement. En 2011, en dépit d'ennuis de santé, il lance Siné Mensuel, qui face à des difficultés financières l'an dernier avait lancé un appel aux dons.

LIRE AUSSI: Charlie Hebdo: Les caricaturistes marocains rendent hommage aux victimes