Huffpost Maroc mg

Le PAM se retire de la session ordinaire du Conseil de Rabat

Publication: Mis à jour:
MOHAMED SADIKI
DR
Imprimer

POLITIQUE - C'est une affaire qui symbolise à elle seule la guerre que se livrent le PJD et le PAM. Le Parti authenticité et modernité (PAM) s’est retirée ce jeudi 5 mai de la session ordinaire du Conseil de la ville de Rabat, tenue dans l’après-midi.

Selon Aljarida24.ma, l’équipe PAMiste a agi de la sorte en guise de protestation contre Mohamed Sadiki, issu du Parti de la justice et du développement (PJD). Elle a même fait savoir qu’elle boycottera toutes les réunions du conseil tant que le maire est poursuivi en justice. Le parti du tracteur a aussi promis de présenter des excuses au maire au cas où il est innocenté par le tribunal.

Et pour cause. Le maire de Rabat est accusé par le PAM d'avoir perçu une présumée pension d’invalidité par son ancien employeur Redal, société chargée de la gestion déléguée des services d'eau et d'électricité de la capitale.

Le principal protagoniste, auditionné le 25 avril dernier par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), y voit une "affaire politique" et affirme avoir négocié en 2012 un départ volontaire, dans le cadre d'une opération qui a concerné au total 90 anciens employés de Redal. La justice marocaine n’a pas encore dit son mot.

LIRE AUSSI: