Huffpost Maroc mg

Programmes audiovisuels: Les Marocains pourront bientôt se plaindre auprès de la HACA

Publication: Mis à jour:
REMOTE CONTROL TELEVISION
Programmes visuelles: Les Marocains pourront bientôt se plaindre auprès de la HACA | Alamy
Imprimer

AUDIOVISUEL - Si vous faites partie de ceux qui trouvent que les programmes diffusés par les chaînes de radio et de télévision nationales ne sont pas à la hauteur, sachez que vous pourrez bientôt saisir vous-même l’autorité compétente pour en découdre. Une loi autorisant désormais tout citoyen marocain à déposer plainte auprès de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) est en passe d’être adoptée.

Le texte en question a été élaboré dans le cadre d’un projet de loi plus large, portant sur la restructuration de la HACA. Il doit être examiné ce jeudi par le Conseil de gouvernement. L’article concerné donne le droit à toute personne estimant qu’il y a eu infraction des lois régissant le secteur, de la part des chaînes TV et radio nationales, de porter plainte directement auprès de la HACA.

Délai de 90 jours

Jusqu’ici, seuls les partis politiques, syndicats et associations reconnues d’utilité publique avaient, en effet, cette possibilité. Si le texte de loi est validé par le gouvernement, la HACA sera dorénavant dans l’obligation de traiter les plaintes des citoyens dans un délai de 90 jours maximum, selon Akhbar Alyaoum. L’autorité régulatrice du paysage audiovisuel marocain devra aussi informer les plaignants de l’issue de leurs requêtes, souligne la même source.

Pour l’instant, on n’en sait pas plus sur l’introduction de cette nouvelle mesure. Contacté par nos soins, le chargé de communication de la HACA n’a pas souhaité donner de commentaires. Il nous a en revanche promis d’en parler une fois le texte examiné par l’Exécutif.

En tous cas, le texte intervient à quelques semaines du début du ramadan. Un mois pendant lequel les Marocains se retrouvent souvent devant leurs téléviseurs, surtout au moment du ftour. Selon les derniers chiffres de Marocmétrie en la matière (juillet 2015), 71% des téléspectateurs marocains regardent les télévisions nationales pendant le mois de ramadan, contre 29% qui préfèrent les chaînes étrangères.

Aussi, les programmes diffusés durant le mois sacré font souvent l’objet de critiques de la part des téléspectateurs marocains. Même Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, l’avait reconnu l’année dernière au Parlement, estimant que les émissions télévisées proposées en cette période ne répondent pas aux "aspirations du grand public".

LIRE AUSSI: