Huffpost Algeria mg

Début des travaux du congrès extraordinaire du RND

Publication: Mis à jour:
OUYAHIA
Ahmed Ouyahia, prime minister of Algeria and leader of Rally for National Democracy (RND), gives a speech during a parliamentary election campaign rally in Tizi Ouzou, some 100 km (62 miles) east of the capital Algiers April 24, 2012. Algeria launched the campaign for a parliamentary election that the ruling elite, in power for 50 years, hopes will soak up the pressure for change that has been building since the "Arab Spring" revolts in neighbouring countries. REUTERS/Louafi Larbi (ALGERIA - Tag | Louafi Larbi / Reuters
Imprimer

Les travaux du congrès extraordinaire du Rassemblement national démocratique (RND) ont débuté jeudi matin à Alger en présence de 1.600 congressistes pour élire notamment le secrétaire général du parti occupé depuis juin, à titre intérimaire, par Ahmed Ouyahia.

L'ouverture a eu lieu en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, des responsables et représentants de plusieurs formations politiques et de la société civile.

M. Ouyahia, revenu à la tête du parti depuis juin 2015 en remplacement de Abdelkader Bensalah, démissionnaire, est le candidat favori pour le poste de SG du RND, poste brigué aussi par Belkacem Mellah, cadre du parti.

Pour la première fois dans l'histoire du parti, l'élection du secrétaire général se fera par la voie des urnes à bulletin secret.

Outre l'élection du SG du parti, ce congrès extraordinaire de trois jours permettra aussi l'élection du nouveau Conseil national du parti.

Des résolutions politiques, économiques, sociales et le plan d'action seront également soumis à l'approbation des congressistes.

En préparation à ce rendez-vous, des congrès au niveau des wilayas et des congrès régionaux avaient été organisés lors du mois d'avril dernier pour permettre à un maximum de militants du parti d'enrichir les documents qui seront soumis au congrès.

Ce congrès "sera déterminant dans le parcours de notre jeune parti, non pas parce qu'il aura à élire un secrétaire général, mais du fait qu'il aura à mettre un terme à une dérive apparue il y a près de quatre années, à travers diverses violations des textes fondamentaux du Rassemblement", avait déclaré M. Ouyahia lors du congrès régional du centre du pays.

Pour rappel, un groupe de cadres du parti et des anciens députés ont demandé le report du congrès afin de revoir, selon eux, la préparation de cet évènement. Une demande à laquelle avait réagi M. Ouyahia, affirmant que la date du congrès était maintenue à la date prévue initialement.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.