Huffpost Tunisie mg

La diplomatie tunisienne "affligée" par la situation à Alep et rappelle être "contre une intervention étrangère en Libye"

Publication: Mis à jour:
JHINAOUI
Tunisian Foreign Minister Khemaies Jhinaoui shakes hands with his French counterpart Jean-Marc Ayrault during his visit in Tunis,Tunisia March 17, 2016. REUTERS/Zoubeir Souissi | Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

La Tunisie est "affligée" face à la situation dans la ville syrienne d’Alep, a affirmé mardi Khemaies Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères.

"La Tunisie, qui entretient des relations historiques avec la Syrie, est affligée face à ce qui se passe à Alep et dans plusieurs villes syriennes", a-t-il déclaré en marge de la présentation du programme de célébration du 60ème anniversaire de la création du département.

Jhinaoui a exprimé l’espoir de voir la rude épreuve que traverse le peuple syrien surmontée, et la Syrie recouvrer sa sécurité, sa stabilité.

La position de la Tunisie concernant une intervention étrangère en Libye n’a pas changé, a-t-il assuré par ailleurs. "Nous sommes contre une intervention étrangère en Libye, et nous souhaitons que les parties libyennes parviennent à une solution politique à la crise", a-t-il précisé.

Il a rappelé la position du président Caid Essebsi en faveur d’une intervention militaire contre Daech en Libye, à condition qu’elle soit menée sous l’égide des Nations Unies.

Jhinaoui a par ailleurs démenti l’existence de démarches pour rapatrier les Tunisiens qui sont partis combattre en Syrie et en Libye. "Nous ne récupérons pas les terroristes…nous les combattons", a-t-il affirmé.

LIRE:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Des images du film "Fleur d'Alep"
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction