Huffpost Algeria mg

Débrayage à Air Algérie après une bagarre entre le président du syndicat des pilotes et le Directeur des opérations

Publication: Mis à jour:
AIR ALGRIE
Des pilotes d'Air Algérie (Photo archives) | DR
Imprimer

Des pilotes d'Air Algérie ont décidé, mardi soir, d'un débrayage pour protester contre un acte de violence du Directeur des opérations (DO) contre le président du syndicat des pilotes de lignes Algériens (SPLA), apprend-on de bonne source.

Le débrayage des pilotes de lignes qui réclament le départ du Directeur des Opérations est effectif, nous confirme notre source qui indique que seuls "10% de vols prévus ont été effectué ce matin".

Selon notre source, des échanges très vifs ont lieu mardi, au cours d'une assemblée générale des pilotes au niveau de la direction des opérations.

Les pilotes, qui étaient en colère à la suite du refus du PDG d'Air Algérie d'accepter leurs revendications salariales, ont vivement critiqué l'UGTA dont le Directeur des Opérations fait partie. Les pilotes appuyaient leurs revendications salariales par le fait que leurs collègues de Tassili Airlines touchent pratiquement le double de leurs salaires (2 millions de dinars).

Les échanges ont tourné à l'altercation violente entre le Directeur des opérations (UGTA) et le président du SPLA. Les deux syndicats auraient déposé plainte à la suite de l'incident.

Ce mercredi, seuls les "vieux pilotes" affiliés UGTA travaillent, indique une source qui estime que Tassili Airlines a créé une situation déstabilisatrice signant un accord salarial que la compagnie Air Algérie n’est pas en mesure de suivre.

Le SPLA demande le départ du Directeur des Opérations, un personnage important au sein de la compagnie puisqu’il est en charge des opérations aériennes et au sol (plans de vols, gestion des équipages, gestion du personnel au sol, assistance aux avions, formation des équipages…).

Des discussions seraient en cours entre la direction d'Air Algérie et le SPLA, mais la situation était toujours bloquée en début d'après-midi. Une cellule de crise a été mise en place par la direction de la compagnie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.