Huffpost Maroc mg

A la veille de la visite de Mohammed VI en Egypte, le point sur les relations maroco-égyptiennes

Publication: Mis à jour:
MOHAMMED VI AL SISSI
DR
Imprimer

DIPLOMATIE - A la veille de la visite du roi Mohammed VI en Egypte, après sa tournée dans plusieurs pays du Golfe, tour d'horizon des principaux indicateurs des relations maroco-égyptiennes.

Les deux pays ont d'abord connu des tensions en 2014 sur fond de guerre médiatique, avant de sceller leur réconciliation début 2015 à la suite d'une visite du ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri, reçu par Mohammed VI avant de s'entretenir avec son homologue marocain.

Un allié sur le dossier du Sahara

Au cours de cette audience, "l'accent a été mis sur la volonté commune des deux pays de promouvoir les relations bilatérales et de leur insuffler une nouvelle dynamique dans différents domaines, dans la perspective de réactiver la Haute Commission mixte que président les deux Chefs d'Etat", selon un communiqué commun.

"Nul ne peut nous diviser", soulignera le ministre égyptien, après avoir transmis au souverain une invitation du président Al-Sissi à effectuer une visite officielle en Egypte. Surtout, l'homme politique a rappelé le soutien de son pays à la proposition marocaine d’autonomie, présentée en 2007.

Ce soutien a été confirmé dans les faits, lors du vote de la résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara le 29 avril, au cours duquel l'Egypte s'est mobilisée en coulisses aux côtés du groupe des amis du Maroc, notamment la France et le Sénégal, pour extraire du texte initial ce qui pouvait être défavorable au Maroc. Enfin, pas plus tard que ce mardi 3 mai, l’Egypte a renouvelé son appui au Maroc sur le dossier du Sahara au Conseil de sécurité.

Un partenaire économique à fort potentiel

Sur le front économique, alors que les exportations marocaines vers les pays d'Afrique du Nord ont presque quadruplé entre 2003 et 2013, passant de 1,5 milliard à 5,8 milliards de dirhams en dix ans, l'Egypte est le deuxième pays bénéficiaire de ces exportations, chiffrées à 1,4 milliard de dirhams en 2013, après l'Algérie (1,8 milliard). Au niveau du continent africain, c'est le troisième bénéficiaire: 8,6% des exportations marocaines vers l'Afrique sont à destination du marché égyptien.

L'Accord d'Agadir sur le libre-échange signé par le Maroc, l'Egypte, la Tunisie et la Jordanie et entré en vigueur en 2007 a notamment permis un net accroissement du volume des échanges entre ces quatre pays, passant de 690 millions de dollars en 2007 à plus de 890 millions en 2015. Il y a une semaine, les pays signataires ont adopté le règlement intérieur du Conseil d'affaires.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les plus belles photos de réceptions officielles de Mohammed VI
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction