Huffpost Maroc mg

Aziz Akhannouch décoré par l'Espagne, les agriculteurs espagnols en colère

Publication: Mis à jour:
AZIZ AKHANNOUCH
Akhannouch décoré par l'Espagne, les agriculteurs espagnols en colère | MAP
Imprimer

AGRICULTURE - La pilule ne passe pas. Alors que les agriculteurs espagnols accusent depuis des mois le Maroc "d'inonder" le marché européen avec ses tomates, la récente décoration par l'Espagne du ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch a provoqué un nouvel élan de colère.

La ministre espagnole de l'Agriculture, de l'alimentation et de l'environnement, Isabel García Tejerina, a en effet profité de sa présence au Salon international de l'agriculture au Maroc (SIAM 2016) pour accorder à son homologue marocain, jeudi 28 avril à Meknès, la Grand-croix du mérite agricole de la pêche et de l’alimentaire, distinction décernée par le gouvernement espagnol aux "personnes et entités qui se distinguent par leurs performances exceptionnelles pour l'industrie alimentaire".

L'Union des petits agriculteurs (UPA) espagnols n'a pas tardé à réagir. "Nous ne pensons pas que l'Espagne doive remercier Aziz Akhannouch, et encore moins lui accorder une distinction si importante", ont-ils indiqué, estimant que "les intérêts des grandes entreprises espagnoles et marocaines comptent désormais plus que la survie de l'agriculture espagnole".

Ce n'est pas le premier ras-le-bol des agriculteurs espagnols au sujet de l'importation de produits marocains dans leur pays. Fin janvier, la COAG (Coordination des Organisations d'agriculteurs et d'éleveurs) d'Andalousie avait appelé l'Union européenne à prendre "des mesures urgentes" face à l'augmentation de l'importation de tomates qui contribue, selon elle, à "l'effondrement du marché communautaire".

LIRE AUSSI: Les agriculteurs italiens dénoncent "l'invasion" de tomates marocaines

Close
Les produits du terroir marocain
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée