Huffpost Maroc mg

Le PJD demande la publication des résultats des élections de 2015

Publication: Mis à jour:
PJD
MAP
Imprimer

ÉLECTIONS - Le groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement (PJD) a récemment déposé une question orale pour demander au ministère de l'Intérieur de publier les résultats détaillés des élections communales et régionales du 4 septembre 2015.

Contacté par le HuffPost Maroc, le président du groupe parlementaire du PJD Abdellah Bouanou explique que depuis la publication des premiers résultats des communales et régionales, "nous n'avons toujours pas accès aux résultats détaillés des élections."

Une situation qui pose problème pour le député PJD, qui considère qu'"en l'absence de résultats détaillés, qui nous informent sur le nombre de voix obtenues dans chaque circonscription, nous ne pouvons savoir où sommes-nous arrivés premiers ou deuxièmes, ni tirer des leçons de ces scrutins." Toujours selon Bouanou, la non-publication des résultats des élections par l'Intérieur est "inexplicable."

L'Intérieur, cité interdite?

Ce faisant, Abdellah Bouanou lève le voile sur un problème rarement soulevé par les partis politiques. Car en dépit du fait qu'il a dit opter pour la voie de la transparence, le ministère de l'Intérieur maintient son embargo sur l'information relative aux élections. Lors des législatives de 2011, l'Intérieur a publié des chiffres sur le nombre de sièges et de voix obtenues par chaque parti au niveau national, le taux de participation aux élections, et autres données sommaires, insuffisantes pour comprendre le vote et ses enjeux.

Pour les données relatives au nombre de voix exprimées au niveau de chaque circonscription, ou encore le nombre de bulletins blancs et nuls, ou les taux de participation dans chacune des 92 circonscriptions du royaume, il fallait chercher ailleurs.

Au point que même le National Democratic Institute (NDI) s'est fondé, pour l'élaboration de son rapport final sur les élections législatives de 2011, sur des chiffres non-officiels recueillis par l'Ecole de gouvernance et d'économie (EGE) et publiés sur le site actionpublique.ma.

Loin de ne concerner que le PJD ainsi que d'autres partis politiques, l'absence de résultats détaillés pose aussi un problème pour les chercheurs en sciences politiques qui, en l'absence de données détaillées sur les élections, ne peuvent que difficilement produire des travaux sur les élections marocaines.

Contacté par la rédaction, le ministère de l'Intérieur n'a pas réagi dans l'immédiat.

LIRE AUSSI: