Huffpost Algeria mg

La zaouïa El Hamlaouia à Mila refuse la visite de Chakib Khelil

Publication: Mis à jour:
13103330_1160157174045242_3600088579360355425_N
Facebook
Imprimer

La zaouïa El Hamlaouia de la wilaya de Mila a refusé ce jeudi 30 avril de recevoir Chakib Khelil, cité dans le scandale de Sonatrach II, en tournée de zaouïas et de mosquées dans la région, indiquait hier le quotidien El Watan.

Le cheikh de cette principale confrérie religieuse de Mila aurait été on ne peut plus clair, expliquant son refus d'accueillir l'ancien ministre de l'Energie et des Mines qu'il "ne se mêle pas de politique".

Selon la même source, il a ainsi expliqué que cette zaouïa "a une vocation religieuse et ne se mêle jamais de politique ni de manœuvres politiciennes".

Le quotidien précise que Khelil a toutefois été reçu par une zaouïa de la commune de Telaghma, celle de Ben Krih, ainsi que par des associations de la société civile de la même wilaya.

Samedi, l'ancien ministre de l'Energie devait faire une visite à la zaouïa de Cheurfa Bahloul (Azzazga). Quelques jours auparavant, il avait effectué une visite dans une mosquée à Annaba. Un tour perturbé par un militant, qui l'a exhorté à régler "ses problèmes avec la justice algérienne".

LIRE AUSSI:

A LIRE EGALEMENT SUR LES BLOGS: Pourquoi la presse doit continuer de parler du mauvais film "Chakib Khelil chez les zaouïas"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.