Huffpost Algeria mg

Sécurité sociale: un nouveau dispositif pour élargir le remboursement des lunettes de vue

Publication: Mis à jour:
CNAS
APS
Imprimer

La convention liant la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) aux opticiens lunettiers, destinée à la prise en charge des frais d'acquisition des lunettes de vue au profit des enfants d’âge scolaire et préscolaire, sera élargie pour toucher d’autres catégories, a indiqué à l'Agence de presse algérienne (APS) jeudi le Directeur général de la sécurité sociale au ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Djaouad Braham Bourkaib.

‘‘Le système tiers payant-opticien lunetiers prévu par le décret exécutif 12-159 du 1er avril 2012, portant passation d’une convention liant la CNAS aux opticiens lunettiers destinée à la prise en charge des frais d’acquisition de montures de lunettes et de verre correcteur de la vue au profit des enfants d’âge scolaire et préscolaire, sera élargie à d’autres catégories de la population’‘, a-t-il expliqué.

Les mutuelles, ayant aptitude de signer les mêmes conventions que la sécurité sociale depuis la promulgation de la dernière loi de 2015, seront impliquées dans ce nouveau dispositif de manière à prendre en charge ses adhérents d’une manière complémentaire ou supplémentaire avec des montants et des aides pour acquérir des lunettes, a-t-il ajouté.

En marge du Salon de l’optique et de lunetterie ‘‘Expo Vision 2016’‘, qui se tient à Oran du 26 au 28 avril en cours, dans le cadre de la promotion et du développement de la production nationale des verres optiques, M. Bourkaib a signalé que la tutelle est en train de voir comment la sécurité sociale, grâce à son dispositif, peut introduire, dans la convention, des clauses obligeant l’opticien à utiliser le verre fabriqué en Algérie.

Après les médicaments, c’est les lunettes de vue qui seront concernées, a-t-il ajouté, soulignant que la sécurité sociale ne remboursera donc que les verres made in Algeria. ‘‘Une bonne nouvelle pour la dizaine de producteurs nationaux de verres optiques qui peinent à trouver une place sur le marché, envahi par des produits pas toujours garantis. Les verres algériens, quant eux, sont de bonne qualité et de sécurité garantie’‘, a affirmé M. Bourkaib.

Depuis la promulgation de ce système en 2012, 616 conventions ont été signées avec les opticiens et plus de 90.000 enfants d’âge préscolaire et scolaire dont les parents ont un revenu limité, ont été pris en charge à hauteur de 5.500 DA la paire de lunettes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.