Huffpost Maroc mg

Qui est Itimaid Sghair, la Marocaine qui éclate en sanglots parce que le train est en retard? (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

BUZZ - Le retard des trains de l'ONCF font le malheur de certains et la célébrité éphémère d'autres sur le web. C'est le cas d'Itimaid Sghair, une jeune Marocaine qui vient de poster une vidéo d'elle en train de pleurer à chaudes larmes parce que le train devant l'emmener à Casablanca depuis Rabat Agdal est en retard de 25 minutes.

Pendant quatre minutes, elle pleure face à la caméra frontale de son téléphone, se plaint du retard, se dispute avec un vigile de la gare et promet de faire un scandale tout en assurant qu'elle "n'est pas folle".

Itimaid Sghair n'est pas une inconnue des réseaux sociaux. Sur Facebook, la Marocaine dispose d'une page avec quelque 21.000 abonnés, et a créé un groupe secret pour communiquer avec ses fans et leur raconter sa vie.

Egalement présente sur Snapchat où elle filme son quotidien, Itimaid aurait vécu en France pendant plusieurs années avec sa mère et sa soeur avant d'être contrainte de retourner au royaume puisqu'elle ne disposait plus de carte de séjour.

D'ailleurs, son premier contact avec les internautes se fait à travers de multiples vidéos où elle dénonçait "le racisme dans le sud de la France". Un groupe de soutien s'était notamment formé afin de réclamer la régularisation de sa situation.

Itimaid Sghair a notamment réalisé un micro-trottoir, voilée, où elle recueillait les témoignage des passants sur la religion musulmane. Cette vidéo, dans laquelle elle dit vouloir "détruire les clichés sur l'islam, qui est une religion de paix", a atteint les 50.000 vues sur sa page Facebook et a été largement relayée sur YouTube.

Mais c'est la première fois que la vlogueuse avide de buzz réussit son coup sur la toile marocaine. Sur sa page Facebook, la vidéo d'elle en pleurs a déjà enregistré 100.000 vues et suscité beaucoup d'encouragements et de témoignages de personnes également déçues par les prestations de l'ONCF.

C'est sans comptabiliser les différentes pages Facebook et chaînes Youtube qui ont téléchargé la vidéo avant de la publier sur leurs canaux, récoltant là aussi des milliers de vues.

LIRE AUSSI:
Close
Le projet de ligne à grande vitesse (LGV)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée