Huffpost Maroc mg

Le générique anti-VIH Dolutégravir sera commercialisé au Maroc dans les semaines à venir

Publication: Mis à jour:
VIH
Le générique anti-VIH devrait arriver au Maroc plus tôt que prévu | Valery Hache/AFP
Imprimer

SANTÉ - Attendu pour début 2017 sur le marché marocain, le générique anti-VIH Dolutégravir sera finalement commercialisé dans "'les prochaines semaines", a annoncé jeudi 28 avril le ministère de la Santé.

Le médicament est "dans sa phase finale de contrôle au sein du laboratoire national de contrôle des médicaments", a précisé la même source, soulignant "avoir entamé depuis plusieurs mois des démarches en vue de l’enregistrer". Le Dolutégravir, un antirétroviral qui appartient à une classe de médicaments appelés inhibiteurs de l'intégrase, est l’un des médicaments anti-VIH les plus efficaces du moment.

"En décembre dernier, l'Organisation mondiale de la santé avait recommandé ce traitement aux personnes vivant avec le VIH. Le traitement princeps coûte en moyenne 14.000 dollars par an, pour chaque patient, et jusqu'à présent le Maroc ne pouvait pas se procurer le générique", avait expliqué au HuffPost Maroc Morgane Ahmar, chargé de plaidoyer à l'Association de lutte contre le sida (ALCS), dont l'organisation a collaboré étroitement avec le ministère de la Santé afin de rentre possible l'inclusion du Maroc parmi les pays détenant la licence de commercialisation de ce médicament.

On ignore jusque là le prix de ce traitement anti-VIH au Maroc, mais il devrait tourner autour des 70 dollars par an et par patient, selon les estimations de l'ALCS. Une bonne nouvelle donc pour les quelque 32.000 personnes atteintes du VIH au Maroc. Chaque année, près de 3.000 infections surviennent, et 1.400 décès sont à déplorer à cause du virus.

LIRE AUSSI:
Close
7 choses apprises sur le VIH en 2013
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée